dashblog logo
Sign up with your email address to be the first to know about new products, VIP offers, blog features & more.
[mc4wp_form id="4288"]

Orientation: Mon permis suite et fin

S

i vous suivez le webzine depuis ses débuts, vous n’êtes pas sans savoir que j’ai eu de vraies galères pour apprendre à devenir une bonne conductrice et pour décrocher mon permis ! Si vous n’avez pas suivi les épisodes, voici le numéro 1 et le numéro 2 avant de découvrir le dernier épisode dans cet article***.

*** Attention: Je parle du permis pratique en Belgique entre l’année 2016-2017 (Il n’est pas encore question des nouvelles règles du permis pour l’année 2018 😉 )

3 ans de conduite en filière libre + 18 mois de conduite seule

Oui oui, vous avez bien lu! J’ai mis 4 ans pour décrocher le Saint-Graal : mon permis. Je l’ai réussi le 8 janvier dernier, et ce du premier coup! Je rassure tout le monde ce n’est pas difficile, mais simplement une question d’apprentissage et de rythme, mais surtout de moyen. Parce que oui apprendre à conduire est un investissement, mais un bon investissement, car c’est pour toute votre vie. 😉

Pourquoi ai-je mis si longtemps ? (Oui je vous entends jusqu’ici avec votre question 😉 ) J’ai pris beaucoup de temps parce que je n’avais pas toujours la possibilité de conduire assez fréquemment et ça n’est pas la bonne solution ! À refaire avec le recul, j’aurais attendu d’avoir tous les moyens (financier, temps d’apprentissage + voiture à disposition) pour apprendre à conduire. J’entends souvent les proches et les familles dirent et mettre une forme de pression, dès le passage des 18 ans pour que l’étudiant passe le permis de conduire. Nous n’allons pas discuter de son utilité à ce permis. Vous connaissez la chanson aussi bien que moi. Mais je pense simplement qu’il faut passer le permis quand vous êtes prêt vous et pas parce qu’on vous dit que ! 😉

Il m’a surtout fallu du temps pour trouver les moniteurs adéquats pour apprendre à conduire. J’ai découvert un des moniteurs brevetés via l’ancienne plateforme online Benjago (en savoir plus ici) et j’ai pu échanger mes permis grâce à l’auto-école “Pro Permis” de Waterloo que je vous recommande les yeux fermés. Mais je vous conseille également pour les personnes qui vivent en province de prendre quelques heures d’auto-école sur Bruxelles pour vous apprendre à conduire et à manœuvrer dans la “jungle” (bruxelloise) que sont les grandes villes. (Vous ne plaignez pas trop: Paris, c’est pire !)

Si vous n’avez pas la possibilité d’avoir un “guide” alors je vous conseille de suivre directement les 20h en auto-école pour avoir le permis provisoire de 18M pour conduire tout(e) seul(e).

De la préparation à l’examen pratique

Je ne comptabilise même plus mes heures de conduite entre celles avec le moniteur breveté et celles avec ma famille ou toute seule avec mon “L” collé sur le dos de la voiture. Toutefois, je me suis entrainée à raison de 2h min. par semaine et 2 semaines avant le passage de mon examen. J’ai pris 2 x 2h. avec le moniteur breveté.

Mon autre conseil est d’aller vous entraînez TOUT(e) seul(e), dans un Zonning par exemple, à faire vos manoeuvres comme le créneau et le demi-tour qui sont demandés lors de l’examen pratique. Pourquoi je vous dis d’y aller tout(e) seul(e) parce que lors de votre examen, vous êtes accompagnés de votre guide et de l’examinateur, mais ils n’ont pas le droit de vous parler (surtout votre guide). Vous serez déjà habitués à ne compter que sur vous-même et ça vous donne moins de stress pour le J-J.

Autre conseil que je vous donne: c’est d’aller conduire au maximum dans la ville où vous passez votre examen de conduite. Ce qui vous permet de repérer les “zones” compliquées: où se trouve les priorités de droite, les sens uniques, les ronds-points et autres limitations de vitesse, les abords des écoles, etc.

Autre point important, c’est de bien connaître toutes les commandes qui se trouve la voiture avec laquelle vous passez votre examen de conduite. Lors de l’examen pratique, l’examinateur vous pose des questions sur le capot ou sur le pneu, mais aussi sur vos commandes qui se trouvent sur le tableau de bord de votre véhicule ainsi que d’expliquer vos réglages de vos rétros et de votre siège conducteur.

Le passage à l’examen pratique

En fonction de votre heure de passage, je vous conseille si possible d’aller encore vous entraînez pour faire les derniers créneaux. Vous verrez qu’à le stress du JOUR-J, il est possible que vous fassiez des fautes d’où l’utilité d’aller encore s’entraîner parce que ça évitera que vous le fassiez pendant l’examen.

Au moment de l’examen, vous devez être accompagné par votre guide ou quelqu’un qui vous conduit, si vous passez avec l’auto-école. Laissez-vous conduire à ce moment-là. C’est important comme ça vous gardez toute votre concentration et énergie pour l’examen pratique. Idem pour le retour que le résultat soit positif ou négatif dans les deux cas, la précision redescend et donc vous n’êtes pas dans un état optimal de conduite (surtout quand on est encore un conducteur débutant 😉 )

Dernière astuce : ON SE RELAXXXXXX et KEEP CALM, tout ira bien, car vous vous êtes bien préparés et pour faire descendre le stress, je vous conseille Rescue dans les fleurs de Bach ou Ignatia Amara en homéopathie.

Et vous le passage de votre permis pratique, c’était comment ? 😉

No Comments Yet.

What do you think?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP-Backgrounds Lite by InoPlugs Web Design and Juwelier Schönmann 1010 Wien