dashblog logo
Sign up with your email address to be the first to know about new products, VIP offers, blog features & more.

Orientation: Aurela Skandaj, l’influenceuse à la beauté brute

E

lle a un air de Cristiana Reali ou encore d’Isabelle Adjani avec ses yeux bleu claire et sa chevelure foncé. La belle Aurela Skandaj est une jeune femme belgo-albanaise et étudiante, mais aussi modèle photo. Dernièrement elle a décidé de passer derrière l’objectif avec ses vidéos très prometteuses sur sa chaine Youtube.  Aurela a accepté d’accorder, pour les 1 an de Mademoiselle Ergo, une interview exceptionnelle sur son parcours. Celui d’une jeune femme ambitieuse, touche à tout et qui n’a pas froid aux yeux.

Photos: Aurela Skandaj

La nouvelle B.B. Brune du web

La première fois que j’ai découvert Aurela, c’est au travers du compte Instagram de son copain le talentueux photographe David Olkarny. J’étais intriguée à la fois par sa beauté et par sa classe brute qui se dégage d’elle. Elle a un visage et un physique digne des actrices de cinéma ou d’un mannequin. Elle a un côté Brigite Bardot, mais en brune. Puis, je l’ai découverte, dans un autre registre que celui de modèle photo, en tant que Youtubeuse Lifestyle. J’ai appris donc à aimer le personnage d’Aurela Skandaj derrière une caméra avec son petit accent et j’ai surtout découvert une femme au tempérament bien trempé.

 «MADEMOISELLE ERGO» – Quel est ton cursus au niveau de tes études supérieures?

Aurela Skandaj – Je termine cette année mes deux bacheliers, un en administration-gestion et l’autre en comptabilité-fiscalité, un en cours du jour et l’autre en cours du soir. Je vais continuer mes études en faisant le Master en international business and management.

Peux-tu nous décrire le métier de “modèle photo”?

C’est un métier qui demande beaucoup de déplacements et les journées peuvent être très longues selon le type de shooting. Au début, j’étais très très fatiguée après une journée de shoot, alors que je pensais que le métier de modèle photos, c’était juste pauser et faire la belle devant l’objectif, mais c’est bien plus que ça! On doit être toujours au top devant la caméra, savoir transmettre les émotions et expressions demandées, il faut comprendre ce que le client ou le photographe recherche. Bien sûr physiquement il faut aussi être au top, car au final c’est ce qu’on met en avant.

Photos: Aurela Skandaj

Pourquoi avoir choisi de devenir modèle photo?

Lorsque j’avais 15 ans, un chasseur de têtes m’a abordé dans la rue et m’a demandé de passer à son agence. J’étais très excitée à l’idée de faire partie du milieu de la photo, mais ma mère a refusé de peur que cela me distrait de mes études, malgré que l’agence à essayé plusieurs fois de convaincre. Ensuite vers l’âge de 21, une camarade de classe qui faisait de temps en temps des shooting, avait posté une photo de nous deux sur son Facebook et c’est là qu’un photographe m’a contacté et m’a demandé de poser pour lui. J’ai posé pour lui, mais juste pour le plaisir, pour tester une nouvelle expérience et c’est comme ça que les choses se sont accélérées et j’ai pu décrocher des contrats par la suite.

Photo: David Olkarny / Modèle: Aurela Skandaj

Pourquoi as-tu décidé de lancer ta propre chaine Youtube?

Au début par curiosité, je voulais tenter une nouvelle expérience. Je suis quelqu’un qui a besoin de toucher un peu à tout, je me suis dit pourquoi ne pas tester Youtube et on verra ce que ça donne.

Qu’est qui t’anime dans le fait de créer des vidéos ?

J’adore parler, je peux mettre ma caméra et parler de tout et n’importe quoi, je pense que ça se voit ahah. J’aime me dire qu’une personne qui regarde mes vidéos, va trouver une technique de beauté, va apprendre quelque chose ou bien tout simplement elle va passer un bon moment à regarder mes vidéos. Je ne cherche pas à être une référence, je ne sais pas tout et je ne fais pas toujours les meilleurs choix, mais j’essaye juste de partager mon univers. Je suis peu connue sur Youtube comparée à d’autres youtubeuses, mais j’ai déjà une petite communauté adorable! Chaque fois que je lis leurs commentaires, j’ai un sourire qui s’installe et c’est ce qui me donne le plus envie de continuer.

Ton copain est photographe, est-ce qu’il t’aide dans la réalisation et le montage de tes vidéos?

Pour ma première vidéo, j’ai demandé de l’aide à mon copain (NDLR: David Olkarny) car je ne connaissais rien au programme de montage. Il m’a fait voir une vidéo sur Youtube d’un monsieur qui expliquait la base et c’est comme ça que j’ai commencé. J’écris, je filme et je monte toute seule mes vidéos, mais lorsque je dois être prise de loin dans certaines vidéos alors à ce moment je demande de l’aide à mon copain ou bien à mon petit frère.

Comment se passe une journée ou une semaine type avec toi?

Je me lève à 7h pour aller au cours du jour, je termine à 17h et de là je me dirige vers mon cours du soir, je check mes mails et réponds à mes commentaires durant le trajet et c’est à ce moment de la journée que je poste une photo sur mes réseaux, à 21h35 je me dirige vers la maison. A 22h20 je suis chez moi, à ce moment soit je commence à écrire une vidéo ou terminer un montage, soit je fais un devoir ou bien je regarde une petite série. Arrivée le week-end, samedi ou dimanche généralement toujours un shooting et le jour où j’en ai pas je filme une et des fois même deux vidéos, car durant la semaine je n’ai pas le temps.

Photos: Aurela Skandaj

Que penses-tu de ton statut de digitale influenceuse?

C’est une occasion pour moi de faire passer des messages que moi j’ai envie. C’est une réelle opportunité que grâce à internet on puisse toucher autant de monde. J’essaye d’être moi-même dans ce que je fais ou dis, car je pense c’est ça que les gens recherchent, c’est-à-dire de la sincérité dans tout ce qu’on fait. Mais d’un autre côté, je dois être très diplomate et stratégique si je veux évoluer là-dedans.

Comment vis-tu le fait d’être suivie par autant de personnes?

Peut-être pour d’autres personnes ce n’est pas énorme, mais pour moi c’est juste WAW. Je suis flattée et super contente. Je me dis que les gens aiment ce que je fais et c’est normal que ça fasse hyper plaisir.

Quels sont tes ambitions et tes projets futurs?

J’ai hâte de commencer mon Master, car ce sera un vrai challenge pour moi de faire des études complètement en anglais. En ce qui concerne Youtube, je vais être plus présente en augmentant le nombre de vidéos, j’aimerai en poster 3 par semaine. Mais aussi changer un peu la manière comment je filme, du face camera me lasse un peu, c’est pour cette raison que durant les vacances d’été il y aura du changement, beaucoup plus de vidéos en extérieurs et filmées autrement.

Grâce à mon copain David Olkarny, j’ai commencé à aimer la photo encore plus, mais cette fois derrière l’objectif. Il m’a formée depuis des mois et depuis peu je suis photographe pour des mariages ou des photos de couple. Je vais bien évidemment garder mon statut de modèle photo encore quelque temps.

Quels conseils donnerais-tu aux jeunes qui souhaitent se lancer comme modèle photo et/ou dans la création d’une chaine Youtube?

La photo ou Youtube, ça fait rêver! Il faut toujours oser dans la vie et essayer de nouvelles expériences même si on commence à zéro. Mais le seul conseil que je peux donner c’est d’avoir toujours un plan B, c’est à dire un travail fixe ou les études, car ce sont des univers très compliqués, du jour au lendemain tout peut basculer donc il faut être prudent. Toujours suivre ces rêves et passions, mais c’est tout aussi important avoir quelque chose de certain à côté.

Aurela Skandaj

YoutubeInstagramTwitterFacebook

share
2

No Comments Yet.

What do you think?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.