Paradoxalement, après plusieurs années comme community manager freelance et grande adepte des réseaux sociaux que je m’en suis détachée. J’ai ressenti à plusieurs reprises le besoin de fermer mes comptes pro et perso Facebook, Instagram, etc… D’être moins présente sur la toile, à la fois pour me préserver du monde extérieur et mais aussi garder une distance avec toutes les informations négatives et anxiogènes que nous connaissons. 

L’évolution des réseaux vers des médias sociaux 

Initialement, les réseaux sociaux avaient pour but de rester connectés virtuellement avec notre réseau – amical, familial, professionnel  – mais aussi de réussir à nous connecter avec des inconnus. Une belle initiative.

Les réseaux sociaux ont pris un virage quand les entreprises et les annonceurs ont compris l’ampleur et les leviers. Ces réseaux sociaux ont fini par devenir des médias. Comme les médias traditionnels que nous connaissons tous : la presse écrite, la radio et la télévision.

Nous sommes donc plus des utilisateurs lambdas mais nous sommes devenus des consommateurs de contenus (visuels, écrits, animés, vidéos, podcasts). Nous sommes sur sollicités à longueur de journée et même de nuit par la masse de contenus disponibles.

Du contenu du plus banal, au plus complexe, négatif, violent, stigmatisant, et rarement bienveillant et positif.

L’instantanéité et ses abus 

Être disponible, en ligne, actif  sont autant d’impératif que nous avons pris pour acquis. Sauf que non ce n’est pas une action obligatoire. Nous avons le droit d’être occupé.e ailleurs et sur d’autres choses que sur des supports digitaux.

Cette habitude a fait naître chez les gens une disponibilité à toutes épreuves, elle a créé des malentendus chez les gens parce que si je t’écris quelque chose, j’attends de l’autre à ce qu’il y réponde dans la minute.

Savoir dans quel but et pourquoi ce contenu existe 

Noyer dans une masse d’informations, nous oublions souvent dans quel but tel ou tel contenu est partagé sur les médias (sociaux). Dans le but d’informer ? Dans le but de vendre ? Dans le but de conseiller ? Dans le but de sensibiliser ? Dans le but de nuire ?

Ce sont toutes des questions que vous devez garder à l’esprit quand vous voyez, lisez du contenu. Rien n’est fait par hasard ! Tout a un sens – officiellement ou officieusement – mais tout à un sens avec des objectifs et motivations derrières.

Comment prendre du recul ?

Vous devez apprendre à vous écouter et à trouver d’autres occupations qui ne demandent pas forcément d’être sur un support digital. Commencer déjà par limiter votre utilisation par jour et semaine en vous fixant des plages horaires. A vous distancer de votre smartphone qui est h24 avec nous.

Les astuces d’une digital detox réussie :

➤ Limiter les applications sur votre smartphone

➤ Mettre un thème, sur votre téléphone en noir et blanc, qui fait que les logos des applications sont neutres car ces logos – couleurs, formes – ont été pensés pour vous attirer à davantage utiliser l’application en question.

➤ Désactiver l’option “En ligne” sur toutes vos messageries instantanées. Ceci évite à votre interlocuteur de vous penser disponible h24 et vous pouvez ainsi répondre quand vous avez l’envie et le temps nécessaire de répondre en fonction de vos priorités.

➤ Désactiver aussi toutes les notifications inutiles et quand vous quittez vos comptes, n’hésitez pas à vous “désactivé”, “log-out”. Ces deux techniques vous permettent d’être davantage dans la maîtrise de votre utilisation et pas d’être sollicité sans l’avoir demandé parce que vous voyez une notification arrivée.

➤ Restreindre votre utilisation à 1 ou 2 médias sociaux. Avoir une présence en ligne demande du temps et de partager un contenu spécifique et adapté à la plateforme en question.

➤ Faire un tri régulièrement sur vos abonnements et les contenus que vous suivez. Ceci permet de garder que le contenu que vous avez réellement de voir et de ne pas vous polluer l’esprit avec des contenus non-pertinents.

➤ Utiliser vos comptes le plus possible via votre ordinateur pour vous limiter à ne pas tout consulter sur votre smartphone qui voyage partout avec nous.

➤ Retirer régulièrement la 4G et le Wifi de vos appareils pour vous préserver au maximum du traçage de vos données.

➤ Fermer vos comptes pour une durée déterminée en allant les désactiver et ce qui vous permet de ne plus être visible en ligne et d’avoir la paix.

 

Partagez avec nous en commentaires vos astuces pour une digital détox réussie !

Posted by:Mademoiselle Ergo

Fondé en juin 2015, le média de Mademoiselle Ergo est un “recueil” de bons plans, d’astuces et de conseils liés aux thématiques de la communication digitale, des métiers, des modes de vie (lifestyle) et de l’orientation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.