Cette année pour la Saint-Valentin, j’avais envie de partager un article particulier dans lequel, j’allais dire merci à mes précédentes relations amoureuses pour tout ce qu’elles m’ont apporté. La société et les règles renvoient toujours une image négative des ex, des ruptures et de la séparation mais nous pouvons aussi apprendre à n’en garder que le positif pour avancer vers le meilleur de notre vie. Je m’explique :

La première histoire d’amour

Je n’ai jamais été une nana à mecs, à vrai dire, pendant mes années collèges et lycées, les garçons n’étaient que mes copains de classe et rien de plus. J’étais sans doute trop plongée le nez dans mes cours à essayer de réussir mes années scolaires. Malgré cela, j’étais quand même déjà une petite fleure bleue, amoureuse de l’Amour et des amoureux.

C’est à l’âge de 20 ans que j’ai connu ma première histoire d’amour, mon premier copain avec qui nous avons vécu sous le même toit ou plutôt “grandit” ensemble comme j’aime le dire encore aujourd’hui sauf que comme le dit le livre de Beigbeder, l’Amour dure 3 ans. Ce que j’ai appris de cette relation et qu’est-ce que j’en ai tiré comme leçons :  

  • La confiance dans un couple = la base

Sans elle, c’est mort et perdu d’avance. Vous aurez beau faire tous les efforts du monde, si vous n’avez pas confiance en l’autre ou que vous l’avez perdue en cours de route, il sera très difficile de la récupérer.

  • Le mensonge n’est pas pardonnable

Je ne parle pas de petits mensonges sans importance et quoi que si cela commence par un petit, cela peut terminer par des gros. Mentir ne sert à rien et surtout que tout fini par se savoir un jour l’autre.

  • Non l’autre ne changera pas

Quand on est jeune et idéaliste, on pense qu’il est possible que la personne qu’on aime change et fasse des efforts. Sauf que NON, elle ne changera pas, surtout si ce n’est pas une décision prise pour et avec elle-même.

  • La suspicion de tromperie n’est pas vivable

Vivre avec des intuitions et des doutes que l’autre n’est pas à 100% dans votre couple parce qu’il garde toujours une porte ouverte pour les autres personnes. N’est pas vivable.

  • Quitter un amour qui ne vous respecte pas n’est pas une fuite ou une défaite

J’ai découvert cette phrase de l’une des pages du roman d’Agnès Ledig – “Pars avec lui” et cette phrase disait ceci : “L’amour sans respect n’est pas de l’amour. En prendre conscience et le fuir ne consiste, ni un échec, ni même une défaite mais une grande victoire, une très grande victoire.”

Et d’aventures en aventures

Après 3 ans dans un couple, il m’a fallu du temps pour réapprendre à vivre pour moi même. J’ai trouvé mon petit nid douillet et j’ai apprécié davantage mon célibat. J’ai rencontré des hommes plus mûrs que moi mais cela m’a appris à mûrir et à m’affranchir davantage. Ce que j’en ai retenu des ces petites amourettes :

  • Apprendre à s’amuser et profiter de l’instant

Oui cela fait du bien de ressentir les effets “amoureux” sans pour autant ne pas se prendre la tête dans un couple, le quotidien etc. Simplement pouvoir faire des sorties, s’amuser, flirter aussi cela fait du bien.

  • Faire l’amour et pas la guerre

Les petites âmes prudes qui me lisent, ça va, on va pas se mentir et chacun fait ce qu’il veut par contre on n’oublie pas de se protéger hein (contre les MST + les bébés)  !!! 😉

Les moments de ruptures

Et oui quand on a le cœur d’artichaut et le côté fleur bleu. Eh bien l’Amour nous rattrape souvent en route et parfois l’on croit naïvement qu’il pouvait y avoir plus… et c’est là que ça fait mal, même très mal. Cependant,  ma nature créative a appris à aimer ces phases-là aussi. Ces moments de grande tristesse, de froideur, de cœur lourd, de gorge nouée, de réveil vaseux, d’insomnies amères et puis ma créativité s’est épanouie et elle a pu reprendre le contrôle en me plongeant corps et âmes dans mes créations, mes écrits, mes lectures. J’ai été nourrie et je me suis retrouvée davantage. J’ai appris à apprivoiser ces phases-là, je n’irai pas jusqu’à dire que je finis par les aimer autant que les périodes des débuts mais elles m’ont nourries.

View this post on Instagram

[LA DURÉE DE VIE D'UN AMOUR] Jacques Salomé explique dans plusieurs de ses ouvrages qu'on ne connaît pas la durée de vie d'un amour. . . Je n'ai jamais fait partie de la catégorie de gens qui pense qu'on rencontre une personne et qu'on va faire toute sa vie avec elle. Je crois plutôt à la possibilité d'avoir plusieurs amours au court de sa vie. Cependant ce qui me fascine et me questionne à la fois, c'est qu'est-ce qui fait qu'un jour, on "tombe" amoureux de l'autre et qu'un autre jour, on ne l'aime plus ? . . Comment 2 êtres peuvent du jour au lendemain passer d'un statut en couple avec une intimité partagée à un statut d'étranger. Mais que ce passe-t-il dans le coeur des gens ? J'ai aussi cette impression que ce n'est pas possible pour tout le monde de garder une forme de respect par rapport à la relation initiale surtout au moment de la rupture et ensuite de la séparation. . . Bien-sûr il existe 1000 raisons pour lesquelles on vient à terminer une histoire d'amour mais n'oubliez jamais pourquoi nous sommes tombé.es amoureux/euse de l'autre. . . #mademoiselleergo#lemagazine#lifestyleblogger#businessblogger#frenchblogger#belgianblogger#microblogger#instablogger#freelancerlife#entrepreneurship#instadaily#january2019#followme#pint#pinterest

A post shared by MADEMOISELLE ERGO (@mademoiselleergo) on

Se sentir prête à rencontrer quelqu’un

Quelques jours avant mon départ en vacances d’été, voilà qu’un soir, seule dans ma voiture, ma pensée, mon cœur et mon intuition se mettent d’accord : je suis prête à rencontrer quelqu’un. Mais qui ? Moi je ne savais pas par contre l’univers, lui le savait ! Cinq jours après mon 25e anniversaire, je rencontre l’homme (je vais pas dire de ma vie – je ne crois pas trop en cette expression -) mais je rencontre ce quelqu’un, ce pourquoi, j’étais prête. J’ai vécu une histoire d’amour sans définition tellement c’était intense et elle m’a appris des choses :

  • Avoir confiance en l’autre directement et spontanément

Je ne parle pas seulement de la confiance qui s’installe au sein d’un couple, je parle aussi de cette confiance qui s’installe spontanément entre 2 étrangers qui se connaissent à peine mais pour qui tout paraît évident.

  • Apprendre à être soi

Pas de tricherie, pas de mensonge, pas de faux-semblant, simplement être soi-même. Accepter l’autre dans son entièreté avec ses défauts/faiblesses et ses qualités/forces.

  • Rire avec l’autre

Pouvoir rire sans cesse avec l’autre, faire des minis sketchs, avoir de la répartie, faire des blagues, avoir des fous rires pour des choses sans importances, des privates jokes.

View this post on Instagram

[ RIRE TOUS LES DEUX ] Je me suis habituée à nos rires et de ne plus les entendre, me fait un vide immense. Parfois je ferme les yeux et j'essaie de me remémorer "nos moments de rires" mais plus les semaines passent, plus j'ai l'impression qu'ils se perdent. Moi je veux pas les perdre, jamais. Je pensais que nos fous rires allaient grandir jusqu'aux étoiles, que ce ciel en serait la limite. Mais non, la limite ce n'était pas le ciel mais nous. Je me dis que ça va passer et que le temps va faire son "effet", que mon coeur va cicatricer, qu'un autre viendra te remplacer mais nos rires, eux ils ne reviendront jamais. Je pensais pas qu'on pouvait s'habituer autant à ces petits moments de bonheurs et de complicité partagés. Je me demande souvent si toi aussi, ces petites choses là te manquent ou alors tu n'y penses même pas/plus pour ne pas dire que tu as remplacé ces rires là avec quelqu'un d'autre parce que je suis convaincue qu'on ne rit pas de la meme manière avec tout le monde surtout dans l'intimité. D'autre fois, je me dis, que ça doit te faire la même chose qu'à moi et que tu repenses à nos moments de rires et qu'en faisant cela, eux vivent pour l'éternité en hommage de toute la tendresse, l'Amour, la bienveillance qu'on a pu se porter à un moment donné. . . . #quotesofnight#textespersonnel#mademoiselleergo#lifestyleblogger#amoursolidaires#happyus#couplegoals#brandgelina#brokenheart#lovestory#sweetheart

A post shared by MADEMOISELLE ERGO (@mademoiselleergo) on

  • Travailler sur soi-même

Être en relation ce n’est pas uniquement pour du positif et parfois il est nécessaire d’apprendre au travers du regard de l’autre, ce que nous avons encore à améliorer chez nous.

  • Aimer, juste ça “Aimer”

Aimer l’autre, être attentif à lui, à ses besoins et envies. Donner de son temps, de sa présence, de son écoute, de son énergie, de sa vie. Parce qu’il faut simplement “vivre” ses relations et en prendre soin.

La séparation à la rupture

On pense qu’on est blindé mais on ne l’est pas. On se dit, oui ça ira. Oui il me manquera pas. Mais c’est comme prendre un anti-douleur pendant quelques semaines, mois. Puis c’est se réveiller et avoir mal en pleine face. C’est se dire que plus rien n’a de saveurs, que l’autre vous manque mais que vous ne lui manquez peut-être même pas. C’est se retrouver seule encore avec ses états d’âmes, d’amours, de manque, d’angoisses, de cœurs brisés en miette. C’est regarder un quotidien qu’on aura plus. C’est voir des endroits, des lieux, des activités, des gestes du quotidien qu’on ne fera plus. Puis c’est juste se dire: c’est fini, accepte-le, tu cicatrices ensuite. C’est se dire: “I’ll never love again” comme le chante Lady Gaga dans A Star is Born. Et c’est vrai, on aimera plus jamais comme ça, c’est impossible. Mais au moins on l’aura vécu, une fois dans sa vie.

C’est retourner puiser dans sa créativité, c’est peindre, écrire, courir et dessiner. Lire le merveilleux roman de Martin Diwo – “Pour te perdre un peu moins” et comprendre grâce à ce livre que les hommes peuvent morfler autant que nous après une rupture, une histoire d’amour. C’est comprendre qu’on peut se retrouver au plus mal, au plus bas, mais se relever ensuite. C’est accepter que les choses ont pris fin mais que le reste vivra éternellement, l’Amour et toute la tendresse partagés, eux vivent pour toujours. C’est finalement savoir qu’il restera toujours une part de toi avec moi, différente mais toujours là.

Soyons indulgent avec l’Amour parce qu’il ne faut pas oublier que c’est notre but ultime sur cette terre. L’Amour de soi, des autres, des animaux et de notre Terre. L’Amour est la plus belle énergie qu’il puisse exister et la plus noble aussi. C’est la seule chose qui ne s’achète pas mais qui se vit. N’ayez plus peur d’aimer ou d’être aimé, d’être quitté ou de quitter, de construire et de reconstruire, tout ceci fait partie de la VIE. Une vie sans Amour vaut-elle la peine d’être vécue ?

Je n’ai pas encore trouvé de recette ou de solution miracle concernant les histoires d’amours et les couples. Je ne sais pas qu’est-ce qui peut faire durer un amour toute la vie. Mais je sais qu’il est important de continuer d’Aimer et de manière la plus inconditionnelle possible. J’ai surtout appris qu’il est nécessaire d’être bien avec soi pour être heureux avec les autres.

NB: Merci à eux pour m’avoir fait grandir, m’avoir fait devenir davantage une femme, de m’avoir fait revenir à mes essentiels, de m’avoir permise de retrouver la route de mon enfant intérieur et surtout de m’avoir montré que je devais/pouvais m’aimer encore plus moi-même !