dashblog logo
Sign up with your email address to be the first to know about new products, VIP offers, blog features & more.
[mc4wp_form id="4288"]

Brand Story: Davy l’entrepreneur de sa vie et de ses rêves

D

avy Courteaux c’est un peu notre super héros de dessins animés. Le mec sympa et entreprenant que tout le monde aimerait avoir comme amis. C’est aussi un homme d’une grande qualité et un entrepreneur de sa vie. C’est une personne inspirante et entrainante pour les jeunes qu’il côtoie. Mais c’est avant tout l’histoire d’un petit homme au parcours atypique devenu un self-made-man comme on aime en rencontrer. Davy a accepté de répondre à une interview exclusive.  

Photos: CDavy – tous droits réservés

«MADEMOISELLE ERGO» – Pouvez-vous nous parler du concept “Je lance ma boîte, le spectacle »?

Davy Courteaux – C’est un spectacle un peu show, un peu conférence pour tous ceux qui veulent vivre de leur passion. L’idée est de proposer un évènement populaire divertissant, intéressant et surtout inspirant ! Parce qu’encore aujourd’hui beaucoup trop de gens sacrifient 38h par semaine pour un boulot qu’ils n’aiment pas et qui leur permet juste de survivre. Pire, certains, avant même d’avoir essayé, abandonnent l’idée de pouvoir gagner leur vie grâce à leur passion, leur talent. C’est juste incroyable … et énervant même dans un pays comme le nôtre.

Ça fait 5 ans que j’ai la chance de pouvoir faire ce que je veux, quand je veux et avec qui je veux ! Alors qu’au départ, je n’avais pas forcément le profil le plus sexy pour créer mon propre job (enfants à charge, endettés, pas de diplôme, etc.). J’ai donc voulu monter sur scène pour raconter mon histoire, partager un maximum d’énergie et pouvoir montrer que c’est possible.

A quel public s’adresse cette showference?

J’ai voulu faire un spectacle grand public qui parle aussi bien à celui qui veut créer sa boite qu’à celui qui veut tout quitter pour faire un tour du monde ou se marier. Finalement, entreprendre c’est tout ça aussi.

Maintenant, clairement, on va parler création d’entreprises et donc je m’adresse particulièrement aux étudiants qui vont bientôt se retrouver sur le marché du travail, aux femmes qui libérées de leurs enfants veulent redonner un second souffle à leur carrière professionnelle, aux chercheurs d’emploi qui cherchent, cherchent et ne trouvent pas, et aux entrepreneurs aussi qui trouveront dans mon spectacle entre autres de quoi relativiser leur quotidien.

Photos: Jalkh Roland – CDavy – tous droits réservés

Pourquoi avez-vous décidé de lancer de type de projet ?

Tout le monde reconnait que l’avenir est à l’entrepreneuriat. De plus en plus de jeunes veulent créer leur boite. Malheureusement, c’est un univers encore assez élitiste et qui ne rassure pas toujours. J’avais envie de populariser, vulgariser cette thématique pour qu’un plus grand nombre de jeunes … et moins jeunes … puissent gouter à cette magnifique aventure humaine qu’est la création de son propre job. Je veux vraiment casser un maximum d’idées reçues et faire sauter un maximum de barrière à l’entrée.

Aujourd’hui, nombreux sont les acteurs qui se lancent dans ce défi. Mais souvent en utilisant un vocabulaire, des techniques ou des moyens de communication qui ne sont pas toujours vraiment adaptés à un public plus populaire qui cherchent souvent d’abord à se divertir. Rares sont les jeunes qui vont sacrifier leur soirée pour une conférence ou la lecture d’un livre indigeste de 800 pages.

Au lieu de les pointer du doigt, j’ai essayé de développer un concept « sexy » qui parle à un public large et qui associe les codes du divertissement et la conférence. Je suis convaincu que les deux univers peuvent se mêler ! Enfant, on pouvait apprendre en s’amusant … Pourquoi pas en étant adulte ?!

Pouvez-vous nous parler de votre cursus en supérieur ?

J’ai fait des études d’instituteur primaire. J’ai enseigné pendant un an … Mais, je ne suis pas diplômé. Les joies du système belge. Mais, je vous rassure les enfants que j’ai côtoyés vont très très bien. J’ai dû malheureusement arrêter pour des raisons familiales. Mais aujourd’hui, j’ai la chance de pouvoir exploiter tout ce que j’ai appris pour développer des évènements, produits et services qui visent à sensibiliser à l’esprit d’entreprendre. Ca fait plus d’un an que je fais des conférences, j’anime et développe le concours NRJ Startup et au mois de mars sortira un livre rempli de bons plans pour ceux qui veulent se lancer.

Qu’est qui vous plaît le plus dans le fait d’être entrepreneurs ?

2 choses : pouvoir apporter des vraies solutions aux vrais problèmes des gens et la liberté avec le bonheur que ça t’apporte. Tu évolues chaque jour. Tu rencontres des gens incroyables. Chaque contrat que tu signes est une petite victoire personnelle. Et tous ces moments forts effacent très vite les moments difficiles que tu peux vivre en tant qu’entrepreneur.

Comment se passe une journée ou une semaine type avec Davy?

La journée idéale démarre à 8h avec une séance de sport combinée à une lecture de l’actualité. Je suis abonné au Soir, au Trends & au Vif l’Express. Je pose la tablette sur le vélo et je fais le tour des apps.

J’arrive ensuite au bureau, chez NRJ ( … ou au Pain Quotidien) vers 10h00 . Je démarre souvent par les tâches plus créatives (rédaction d’articles, posts réseaux sociaux, etc.) et je finis par celles qui le sont moins comme répondre aux mails ou la compta. Et la cerise sur la gâteau, je l’avoue … c’est de pouvoir finir la journée en regardant Touche pas à mon Poste. J’aime la télé et l’univers des médias.

J’essaie également d’être le plus souvent au contact de ceux qui se lancent. Je me perds donc souvent dans les évènements pour entrepreneurs. Il y en a tellement maintenant!

Après la beauté de ce métier, c’est de pouvoir faire ce qu’on veut quand on veut. Conséquence : les journées sont rarement les mêmes ! Et tant mieux 😀 .

Comment vous voyiez vous dans 5 ans?

Je veux motiver, divertir et partager. Ce que j’aime c’est de voir les gens s’éveiller et progresser. Aujourd’hui, je le fais sur NRJ, sur scène, via les réseaux sociaux, et bientôt à travers un livre. Dans 5 ans, j’espère juste pouvoir toujours faire ce que j’aime.

Quels conseils donneriez-vous aux jeunes qui souhaitent se lancer?

Si j’avais un conseil à partager, ce serait : « croyez en vous, croyez en vos rêves ». Plus facile à dire qu’à faire … Je le reconnais. Mais, la clé est vraiment là. Quoi qu’il arrive, quoi qu’on vous dise, écoutez votre cœur  et persévérez … Ne laissez personne vous dévier de votre chemin. Vos réussites se chargeront de les convaincre. Et c’est vraiment ça qui vous fera soulever des montagnes. Et pour finir, ne faites surtout pas les choses pour l’argent … Faites-les parce qu’elles vous passionnent et parce qu’elles défendent des valeurs et principes forts. Vous verrez … L’argent suivra !

SiteFacebook

No Comments Yet.

What do you think?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP-Backgrounds Lite by InoPlugs Web Design and Juwelier Schönmann 1010 Wien