Posted on: juillet 25, 2021 Posted by: Mademoiselle Ergo Comments: 0

Si vous ne vivez pas (encore) sur une autre planète, vous êtes au courant – à minima – de l’actualité en cours. Je ne compte pas aborder et développer davantage le sujet ici mais vous partagez des pistes pour apprendre à vivre notre vie autrement. 

 

 Revenir à l’essentiel 

Après avoir visionné plusieurs documentaires sur la plateforme IMAGO TV, dont le documentaire “Foutu pour Foutu”, il serait mal choisi de fermer les yeux sur ce qu’il risque de nous arriver. (NDLR : Il faut vivre dans l’instant présent et sans avoir peur)

Mais il est intéressant d’entrevoir les différentes pistes pour revenir à des essentiels de vie:

– Avoir un logement sain et dans lequel je me sens bien.

– Avoir une bonne santé et hygiène de vie pour conserver/entretenir mon meilleur allié : notre système immunitaire.

– Avoir une alimentation saine et équilibrée (en arrêtant la malbouffe et en diminuant notre consommation de protéines animales)

– Avoir des loisirs simples et accessibles qui ne nous demandent pas d’être beaucoup de personnes et d’avoir un compte en banque bien fourni pour les réaliser.

– Voyager moins mais mieux et de façon la plus simple possible.

– Continuer de se former à divers sujets/enseignements de la vie

– Se reconnecter à notre spiritualité/dimension holistique et énergétique.

“Non mais là, ce n’est pas possible ce que tu nous dis, on va vivre comme des moines/nônes sans aucun plaisirs et être malheureux.” 

Je vous entends déjà… oui en effet parce que nous avons grandi dans une société de consommation, du jetable, de l’instantanéité, du je veux, je dispose mais est-ce que nous nous sommes demandés si c’était tout réellement cela qui nous rend heureux ?  Si vous écoutez la réponse venant de votre cœur (oui le cœur et pas votre cerveau – cette fois -) il y’a de forte chance que la réponse est NON.

Questionnez vos aînés et demandez-leur comment ils faisaient à leur époque. Ils vont vous expliquer et si vous leur demandez, est-ce qu’ils étaient heureux, il y’a fort à parier que la réponse soit positive.

Apprenons à devenir autonome 

Nous avons été formatés depuis enfant à faire et à respecter les choses/règles/consignes pour avancer dans notre vie. Nous devons écouter nos parents à la maison, nos professeurs pendant nos études, nos patrons/collègues pendant nos années de salariat. Mais à quel moment nous apprenons à nous écouter nous-même ???

A écouter nos ressentis, notre instinct, notre logique, notre bon sens, notre cœur… très rarement comme si savoir s’écouter était de l’ordre de l’égo(isme) ou alors que nous devenons un moi supérieur. Rien de tout cela, en réalité, c’est à partir de ce moment-là, que vous apprenez à devenir un adulte autonome avec votre libre-arbitre.

Mon corps est mon unique véhicule, ma santé est son moteur 

Nous remettons encore notre manque de connaissance dans les mains de tierce-personne qui ont eux les connaissances médicales/scientifiques acquises pendant un cursus académique très long. Oui nous sommes d’accord, nous n’avons pas tous pour vocation de devenir médecin ou doctorant et heureusement d’ailleurs parce que sinon on serait trop ou alors personne aurait des patients (pour ne pas oser dire clients) parce qu’on se soignerait nous-même.

Cependant notre corps reste notre unique propriété, c’est notre véhicule qui peut avoir une durée de vie parfois jusqu’à un siècle avec la santé comme moteur pour nous avancer.

Il est donc primordial d’en prendre soin comme vous prendrez soin d’une belle voiture de luxe et vous ne la laisserez pas dans les mains de n’importe qui.

C’est la même chose pour votre corps et votre santé, apprenez à vous écouter, à rechercher ce qui est bon et juste pour vous. Demander conseils aux personnes qualifiées et demander plusieurs avis en fonction des pathologies ou problématiques rencontrées. Apprenons à nous faire confiance, parce que nous avons des ressources naturelles et cellulaires incroyables qui peuvent arriver à se défendre pour guérir.

Travailler son rapport à l’argent

Une des meilleures leçons que j’ai apprise depuis mon démarrage dans la vie active, c’est d’avoir gagné de façon très aléatoire de l’argent et d’alterner des périodes “riches” et des périodes “pauvres”. Je crois que c’est dans cette dernière qu’il est capital de comprendre notre rapport à l’argent.

L’argent en réalité est une énergie qui circule, pour la simple et bonne raison que nous troquons notre énergie physique, intellectuelle et beaucoup de notre temps en travaillant contre un salaire.

C’est aussi, dans un autre langage: l’art des gens. Et vous gagnerez bien de l’argent quand vous serez dans votre art finalement.

Avoir peu ou pas d’argent, ne veut pas forcément dire que nous en manquons parce qu’en réalité cette dynamique nous apprend surtout à devoir l’utiliser à bon escient et à faire en fonction des priorités. Au début, avec mon tempérament angoissé, j’avais difficile et je me disais, “merde j’ai pas de sous”. Maintenant, je relativise davantage et j’apprends à fonctionner pour ce qui est essentiel pour moi et à me faire plaisir quand cela est envisageable. Finalement, cela a plus de saveur.

Avoir des loisirs simples

Le domaine du loisir est infini et pour tous les budgets mais il est possible de revenir à des loisirs simples: marcher dans la nature comme en forêt, à la montagne ou en bord de mer. Savoir lire de livres (NDLR: divers thèmes sont disponibles). Regarder des films et documentaires sur des plateformes alternatives et gratuites, ou encore payer pour avoir accès à un contenu niche. Jouer d’un instrument. Danser. Chanter. Ecrire. Dessiner. Peindre. Faire du jardinage, etc sont autant de loisirs qui peuvent nourrir notre créativité intérieure sans avoir besoin de débourser XXX euros.

 

Se reconnecter à notre spiritualité

Il n’est pas question ici de suivre un courant religieux spécifique ou de ne croire en rien. Mais de prendre davantage conscience des énergies subtiles. De nous reconnecter à ce qui fait sens pour soi-même, d’avoir votre propre petit rituel, de suivre et écouter ce qui fait écho en vous-même et qui touche votre cœur parce que si cela résonne, c’est ce que vous êtes dans la bonne direction.

 Enfin oser faire des choix et entreprendre sa vie 

Si vous voulez avancer, il faut vous en donner les moyens mais aussi savoir ce que vous voulez et surtout faire des choix en conséquence. Il n’était jamais possible d’avoir tout à 100%, il y’a toujours une partie “manquante” à l’équation mais ce n’est pas grave quand on est déjà satisfait de ce que l’on a et qu’on se focalise pour continuer à créer sa vie.

Demandez-vous simplement, qu’est-ce que vous donneriez comme conseil  à un enfant de 5 ans avant de mourir ?

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.