Posted on: juin 15, 2021 Posted by: Mademoiselle Ergo Comments: 0

J’avais besoin de partir et comme il existe tellement de merveilles dans le sud, je me suis dit prochaine escapade : Île de Porquerolles. Je vais donc vous raconter mon petit trip et partager avec vous mes petites astuces. Belle lecture. 

Préparer son itinéraire

 

Voyager demande un minimum de préparation, même pour des voyages de courtes durées et à une distance proche de son domicile. Surtout quand vous partez solo, ce qui a été mon cas pour ce road trip. La première étape; louer une voiture et un logement :

 

  • J’ai loué une voiture sur le site de location entre particuliers : Getaround et j’ai tapé mon adresse de domicile, les dates de mon déplacement et hop voici une sélection de voitures. Pour cette occasion, j’ai loué une Smart for two. Et j’en étais ravie, un vrai bonheur à conduire !! Elle tient bien la route, même sur autoroute et surtout très pratique pour le stationnement !

 

  • J’ai loué un 1 pièce sur Airbnb dans le centre-ville de Hyères. Celui-ci a été le seul bémol de mon trip car il était situé en plein cœur de la vieille ville qui est en zone piétonne et donc le premier parking plus proche était un payant (assez cher) et pas évident si vous avez des bagages avec vous. De plus, celui-ci était assez bruyant à cause de “tapage” de la part de citoyens pas toujours civilisés.

 

Articles externes :

Guide de l’île de Porquerolles

Destinations de Julie

Un week-end à Giens/Porquerolles

Arrivée : la ville de Hyères

 

Mon premier arrêt a eu lieu sur Hyères où je logeais avec mon airbnb. Hyères a deux facettes avec la vieille ville et son architecture historique de type médiéval. Après il y’a le bas de hyères qui lui a un style : balnéaire.

 

💡 Il y’a souvent des activités et événements organisés, le bon plan est de s’arrêter par l’office du tourisme de la ville et de leur demander tous les bons plans à faire.

L’objectif : voir l’île de Porquerolles 

 

L’objectif de ce roadtrip était surtout de me rendre sur l’île de Porquerolles. Après plusieurs recherches sur le net, j’ai trouvé qu’il était possible de prendre une navette (à plusieurs endroits), j’ai choisi de partir depuis la presqu’île de Giens (commune de Hyères), l’embarcadère se situe à la Tour Fendue. C’était un vrai coup de cœur d’emprunter cette route qui de part et d’autre donne vue sur la mer, la Madrague et les salins.

 

J’ai donc pris la 2e navette de la journée (09h) et let’s go vers Porquerolles. Cette traversée était magnifique avec ses couleurs pastels du matin, où l’horizon est à peine différent entre le ciel et la mer tellement les couleurs se rejoignent.

 

Une fois sur place, direction le loueur de vélo (oui l’île n’autorise pas les véhicules – sauf exception -) et les déplacements se font à pied ou à vélo.

 

J’ai loué chez Bike Shop où ils proposent 3 gammes de vélo: citadin, VTT ou électrique.

⚠ Attention de choisir votre vélo en fonction de votre niveau (si vous êtes sportif ou pas) et si comme moi, vous n’êtes pas un.e habitué.e du vélo, alors je vous recommande l’électrique pour vous aider dans les montées/descentes… car il y’a pas mal de dénivelé et vous roulez sur des chemins en terre et rocailleux.

Différents itinéraires vous sont recommandés.

Mon coup de 😍😍😍 reste la plage de Notre-Dames (à faire le matin car le soleil est là haut) et c’est tellement agréable de s’y baigner.

 

Le petit port et son village attenant est très mignon, et c’est là que se trouve la plupart des restos, j’ai pris mon lunch au restaurant/hôtel : L’Oustaou (la terrasse est très chouette)

 

Il y’a aussi le restaurant : L’escale qui est très bien !

 

📣 Je n’ai pas plus de lieux à vous recommander car nous étions en 2e phase du déconfinement en France et beaucoup de choses n’étaient pas encore revenues à la normal donc très calme.

 

Ce séjour était une belle parenthèse dépaysante et l’île de Porquerolles est magnifique ! Cela vaut la peine d’y rester loger sur place ou alors sur la presqu’île de Giens, davantage qu’à Hyères (personnellement, je n’ai pas eu un coup de cœur pour cette ville !), à éviter en haute saison (juillet-août car cela va être difficile d’y accéder depuis la Tour Fendue) ou alors partir d’une autre ville en navette maritime. Idéalement à faire au mois de mai-juin ou septembre.

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.