Nous sommes en septembre et la rentrée universitaire approche dans une quinzaine de jour. Beaucoup d’entre vous, on peut-être dû attendre de réussir leur 2e session d’examen mi-août pour connaitre leurs résultats de réussite ou pas. Voici quelques conseils pour gérer une rentrée un peu tardive…

Supérieur, me voilà…

Vous avez eu dur de finir votre terminale mais vous y êtes arrivés! Donc félicitation mais maintenant filez, vous inscrire dans l’université ou haute-école de votre choix en fonction de l’orientation que vous avez choisi d’entreprendre! N’hésitez pas à téléphoner aux secrétariats concernés et eux vous dirons quoi faire, comment vous y rendre et surtout avec quels documents vous devez vous munir pour réaliser votre inscription!

 Les Universités sont habituées à accueillir des étudiants jusqu’au mi-octobre au plus tard de l’année académique qui débute, les hautes-écoles, elles sont parfois plus reticents à l’idée d’accueillir les petits derniers souvent par manque de « place » mais vous devez poser la question car toutes les filières ne sont pas forcément complètes et il existe toujours le système de LISTE D’ATTENTE!

 1ère BAC non réussie, quelles décisions prendre ?

Beaucoup d’étudiant ont bossé sec pour réussir leur 2e sess’ comme on dit dans le jargon, seulement parfois certains ne réussissent pas et pas forcément par manque de travail mais parfois aussi par mauvais choix d’orientation ou de choix d’enseignement (Université, la Haute-Ecole, Promotion Sociale, Centre de formation en alternance etc).

 Oui, vous pouvez débuter en communication à l’université et vous rendre compte que le système universitaire ne convient pas à votre méthode et façon de travailler. Alors pourquoi ne pas réessayer une 1ère BAC en communication en haute-école. Ou  vice-versa, certain étudiant peuvent être fait pour la pratique tandis que d’autres sont fait pour la théorie et heureusement que chacun fonctionne différemment.

 Vous pouvez aussi très bien vous réorienter dans une autre filière sans spécialement changer de type d’enseignement! Dans ces cas-là, je vous conseille d’aller voir des conseillers pédagogiques qui se trouvent dans les services d’orientations des unifs, haute-école etc. Ils sont là pour vous aider, vous écouter et vous orienter surtout!!!

Les études ou le travail ?

A un moment donné, vous pouvez vous poser cette question; Les études ce n’est pas facile et bon, travailler permet de gagner un salaire qui me permettrait d’être indépendant financièrement…

Oui la tentation est grande mais allez-y doucement et avant de prendre n’importe quelles décisions, faîte d’abord un état des lieux de votre situation personnelle, vos aspirations professionnelles, votre situation familiale, etc. Une fois cela, réfléchissez bien et dites-vous une chose, c’est que les études ont les fait quand on est jeune! Evidemment que vous avez le droit et l’opportunité comme en Belgique de reprendre des études à n’importe quels âges mais la réalité en est un peu différente. Puis n’oubliez pas que faire des études, vous permettront de grandir, de mûrir,  d’enrichir vos connaissances et votre culture mais surtout d’avoir un diplôme qui vous ouvrira d’autres portes dans votre vie professionnelle voir même quand vous êtes au chômage.

Le chemin de l’alternance

Depuis l’ouverture du webzine, je ne fais que vous parler de l’alternance, nos voisins les Français, Allemands et Hollandais connaissent déjà très bien ce type de système et surtout, c’est un système qui a fait ses preuves! Je vous le conseille, si vous êtes dans le questionnement énoncé au paragraphe juste au-dessus, faire des études ou travailler ?

L’alternance vous permettra d’étudier et de gagner de l’argent, bon attention pas mille euros directement, mais une petite somme et ce qui n’est déjà pas négligeable!

Ensuite, ce système vous apprend un métier concrètement ainsi que d’enrichir vos connaissances et compétences. Puis, vous sortirez avec un diplôme qui actuellement est reconnu par la fédération Wallonie-Bruxelles (qui d’ici quelques années continuera d’évoluer vers une équivalence des études supérieurs) voir l’exemple en France.

Ce type d’étude/formation vous donne accès à une sphère d’influence professionnelle grâce aux contacts que vous rencontrez tout au long de votre stage ou apprentissage. Ce qui vous permettra par la suite un taux d’insertion socio-professionnel plus élevé.

Chacun son chemin

Tout le monde a le droit et l’envie de faire des études (je n’aime pas le terme qui dit obligation) non personne n’est obligé de faire des études. Cependant, beaucoup de personne s’en rendent compte par la suite, voire des années plus tard, qu’ils ou elles auraient dû faire des études ou une formation. Faîtes surtout ce dont pourquoi vous êtes fait et ne faîtes pas quelques choses contre vos envies, vos aspirations et votre motivation!!! Choisissez une filière parce que vous vous épanouirez et pas parce que votre entourage ou la société auraient un avis négatif sur la question. Ne vous freinez pas non plus par rapport à certain coût que peuvent avoir certaines études car vous pourrez toujours trouver une ou des solutions financières via les aides boursières etc. Battez-vous pour vos idéaux et vos projets car c’est eux qui vous ferrons avancer dans la vie.