Loudmilla étudiante en graphisme s’est confiée à Mademoiselle Ergo sur ses études de «Graphic designer» au sein de ESA SAINT-LUC de Tournai. Découvrez au travers de cette première interview de la mini-série sur l’orientation, l’option graphisme et en quoi cela consiste. Si toi aussi, tu es à la recherche d’une orientation ou d’études artistiques, lis ce témoignage très enrichissant:

«MADEMOISELLE ERGO».- Comment as-tu découvert ESA SAINT-LUC?

LOUDMILLA. – A vrai dire, je connaissais ST LUC grâce à une de mes amies qui y était déjà mais je ne pensais pas au départ m’y inscrire. J’étais incertaine.

Peux-tu nous parler de tes études et quelles options as-tu choisies?

Mais études sont vraiment passionnantes, surtout si tu aimes la création et la communication. Je suis en Graphisme (« Graphic designer » en anglais). Chaque école aborde ce genre d’études d’une manière bien précise et différente. Ici, à St Luc tournai, on favorise vachement le côté artistique, la création de base avec notre tête, vos yeux et nos mains surtout. Par exemple en première, nous n’avons aucun cours spécifique sur l’apprentissage des programmes Adobe que tous les graphistes connaissent tant. On a des projets qui impliquent leur utilisation mais l’apprentissage, au départ, se fait seul devant ton pc. C’est seulement en deuxième que des cours d’ILLUSTRATOR, INDESIGN OU PHOTOSHOP sont mis en place.

Et comment as-tu su que c’était ce type d’étude que tu voulais faire et pas autre chose?

A vrai dire, je ne l’ai jamais su. En fait, c’est un peu un hasard que je suis tombée sur les études de graphisme. J’ai découvert cette option et ce monde par hasard, et je m’y suis renseignée, pas assez, mais je m’y suis renseignée quand même et cela me tentait pas mal. Alors me voilà en graphisme. C’est un peu comme ça que cela s’est déroulé.

Mais à vrai dire, les études que je fais ne sont qu’une première étape pour ma carrière future. Je compte entamer des études de designer du tissu par la suite. A première vue, cela ne semble avoir aucun rapport mais détrompez-vous.

Peux-tu nous décrire une journée type à ESA ST-LUC?

Une journée typique en graphisme se résume à la création, à rechercher des idées, et beaucoup de travail et de patience.

Simple exemple, les journées où j’ai cours de graphisme c’est 4h d’atelier non-stop. Il faut rester focaliser, rechercher des idées et pondre deux illustrations à la fin des 4h. C’est un processus hard à première vue mais c’est la meilleure manière à vous obliger à créer et pondre vos différentes idées très rapidement.

Quels conseils donnerais-tu à d’autres étudiants qui souhaitent faire ton école?

GO A WAY ahahah …

Non, je rigole! C’est des études qui demandent beaucoup beaucoup de travail, d’investissement, de volonté et de courage. Alors il vous en faudra et dès le début. Il faut surtout bien vous renseigner sur l’option en elle-même, venir à la porte ouverte du 1er mai, parler aux profs mais surtout aux élèves de ce que l’on a concrètement.

Y’a-t-il des examens d’entrée, dossier d’admission et à combien vaut une année académique?

Il y a un examen d’entrée, très important car il va définir si oui ou non tu peux rentrer dans l’école. Chaque option a son propre examen. Mais quand tu fais l’examen d’entrée fait le sans trop te prendre la tête, vas-y, fais ce qui te plait avec beaucoup d’envie et de volonté, et si tu fais pour l’option alors tu seras pris.

Pour les autres options, je ne sais pas mais pour mon option donc le graphisme, une année au niveau minerval te revient entre 500-600 euros. Mais le plus cher c’est le matériel, je pense que le matos que tu dois acheter chaque semaine ou chaque mois te revient quasi au double du minerval, en comptant que tu n’as rien du tout au départ à part ton pc et ta tête.

Que souhaites-tu ou que vas-tu faire comme métier ou domaine dans lesquels tu voudrais travailler par la suite?

Alors j’aimerai être directeur designer/creative director dans le futur, mais dans quel domaine? Je pense la mode. C’est un monde qui me passionne depuis toujours. J’aimerai travailler avec d’autres personnes qui ont fait du stylisme pur du début à la fin ou d’autres études que les miennes. Mais j’ai envie de toucher à tout enfin à plusieurs choses à la fois, d’être polyvalente. Donc être designer dans le graphisme serait sympa aussi, ou encore travailler en tant que « artiste » simplement.

Voici quelques exemples des travaux de Loudmilla et vous pouvez la suivre sur Pinterest ou suivre ses créations sur Milla Loud Art Creation