Orientation

Orientation: Mon stage d’insertion professionnelle (Partie II)

Lors de mon précédent article, je vous parlais dans les grandes lignes du stage d’insertion professionnelle. Si vous ne connaissez pas, je vous invite à (re)lire l’article, surtout si vous êtes jeunes diplômés ou alors étudiants en dernière année! Aujourd’hui, je vais vous parler de mon stage d’insertion professionnelle, c’est-à-dire de vous raconter mon parcours ou mon aventure qu’est la recherche d’emploi au travers d’une foire aux questions (FAQ).

 Quand as-tu commencé ton stage d’insertion professionnelle (SIP)?

 J’ai débuté mon stage d’insertion professionnelle en novembre 2014, à la suite de mon abandon de mes études universitaires en première année d’information et communication à l’université libre de Bruxelles.

 Pourquoi avoir arrêté tes études prématurément?

 J’ai choisi d’arrêter mes études, car le système universitaire ne me convenait pas du tout. Depuis mon adolescence, je voulais devenir journaliste afin de rencontrer des gens et de les mettre en avant. J’étais donc pleine d’ambition en débutant ma première année à l’unif mais j’ai vite reçu une claque dans la figure me disant, ta place n’est pas ici! Les cours étant trop théoriques, j’étais noyée dans une masse d’informations à n’en savoir que faire et surtout, je ne retenais rien, car les cours n’avaient rien de concret pour moi.

 Comment s’est passé ton inscription pour le SIP?

 Le 04 novembre 2014 au matin, je remettais ma demande d’abandon à l’université afin de récupérer mon minerval investit (+/- 800€). Et le soir même, par internet sur le site du Forem, je me suis inscrite comme « demandeuse d’emploi » et la procédure veut qu’en Belgique, on passe par le SIP avant de bénéficier d’une quelconque allocation.

Comment as-tu été prise en charge pendant ton stage d’insertion professionnelle?

Étant donné que je n’ai pas encore 25 ans et que j’ai eu mon CESS (bac pour nos voisins français), je rentrais dans les conditions pour être prise en charge par un conseiller. J’ai été convoqué à plusieurs reprises: la première fois, pour que le conseiller m’explique toute la procédure qu’est le stage d’insertion professionnelle. La seconde fois, pour évaluer où j’en étais dans mes recherches d’emplois et dans mon projet socioprofessionnel, etc.

Comment s’est passé ton stage d’insertion professionnelle?

Mon stage d’insertion s’est bien déroulé dans l’ensemble. J’ai pu effectuer deux mises en situation professionnelle (MISIP), c’est-à-dire, faire deux stages d’observations en rapport avec un métier ou un domaine, afin de voir si ce métier ou domaine vous convient, vous vous plaisez pour reprendre des études, formations ou encore travailler dans le secteur en postulant.

J’ai réalisé un MISIP dans une agence immobilière, l’agence d' »Engel & Voëlkers » de Waterloo. J’ai découvert pendant une semaine les facettes et les enjeux du métier d’agent immobilier. J’ai adoré cette semaine et j’ai trouvé cela très enrichissant du point de vue humain et au niveau du travail fourni.

 Ensuite, j’ai réalisé mon deuxième MISIP dans un bureau d’architecte. Je voulais découvrir le métier d’architecte d’intérieur voir de décorateur d’intérieur. J’ai effectué mon stage, moins d’une semaine et heureusement pour moi, car j’ai compris directement que ce métier n’était pas fait pour moi. Mais le métier d’architecte reste tout fois un métier très intéressant et constructif pour celui qui aime.

 Pendant mon stage, j’ai évidemment envoyé candidature sur candidature et j’ai reçu beaucoup de refus, j’ai été reçue quelquefois en entretien de recrutement, mais les entretiens ne débouchaient sur rien.

En quoi ce stage d’insertion professionnelle te forme-t-il?

Ce SIP est très formateur, car il vous apprend à vous informer sur toutes les démarches administratives qu’on peut rencontrer en étant adulte. Ce stage vous apprend à découvrir différents domaines au travers des MISIP.

Lors du stage d’insertion pro’, j’ai appris énormément par moi-même, en faisant des recherches grâce à internet, Youtube sur le développement personnel et professionnel. Les conseillers qui vous supervisent pendant votre stage vous donnent beaucoup de conseils sur ce qui fonctionne ou non lors de la recherche d’emploi. Enfin, ce stage vous apprend la PROACTIVITÉ et la PATIENCE, car rechercher un emploi ne se fait pas tout seul et pas en un jour!!

Comment s’est déroulée la fin du stage d’insertion professionnelle?

En ce qui me concerne, j’ai repris une formation en alternance en septembre 2015 donc deux mois avant la fin de mon stage d’insertion professionnelle et en accord avec les organismes que sont le Forem et l’ONEM. Je suis donc restée inscrite comme demandeuse d’emploi et j’ai pu reprendre la formation en alternance, option publicité qui alterne l’apprentissage en entreprise et des cours en soirée (18h-21h30). J’ai donc eu deux stages en alternance dans des agences de presse bruxelloise et le soir, je suis mes cours en pub’. Aujourd’hui, je n’ai plus de stage en journée, donc je suis libre sur le marché du travail et à la recherche d’un petit boulot. Je termine d’ici deux mois même pas, ma première année.

Qu’est-ce que tu as retenu de ton SIP?

 Sans mon année de stage d’insertion pro’, le blog de Mademoiselle Ergo n’existerait sans doute pas! J’ai créé ce blog à la suite de ce stage. Je voulais partager mes bons plans concernant la recherche d’emploi. Faire découvrir différents métiers dans des interviews. Essayer de donner un sens à l’orientation, entrepreneuriat, la création de business au travers d’un blog, webzine, bref appelé cela comme vous voulez. J’ai découvert un marché du travail difficile et saturé. J’ai compris que trouver sa voie n’est pas une chose facile, que cela prend du temps. Mais qu’être heureux et passionné ne soit peut-être pas nécessaire au quotidien pour tout le monde, mais pour ma part, c’est quelque chose de très important. Faire les choses par passion et non par obligation!

Tags : jobsSIP
Mademoiselle Ergo

Mademoiselle Ergo

Fondatrice & Rédactrice en chef
Suite à un changement d’orientation, Florence décide en juin 2015 de créer le webzine de Mademoiselle Ergo. Passionnée par l’écriture et les contacts humains depuis toute petite, Florence souhaite partager sa vision du monde avec ses lecteurs. Parallèlement au webzine, elle s'est lancée comme copywriter et social media freelance avec The Studio.

Leave a Response

WP-Backgrounds Lite by InoPlugs Web Design and Juwelier Schönmann 1010 Wien