dashblog logo
Sign up with your email address to be the first to know about new products, VIP offers, blog features & more.
[mc4wp_form id="4288"]

Orientation : Les 10 questions difficiles lors d’un entretien

On ne va pas se mentir : lors d’un entretien, nous sommes toujours stressés, nous perdons nos moyens et les recruteurs ont bien compris qu’en nous posant des questions un peu plus difficiles, ils auraient un moyen de trouver les meilleurs candidats (les petits fourbes !).

Mais ça, c’était avant ! 

Nous allons, ensemble, passer en revue les 10 questions qui sont souvent posées lors d’un entretien d’embauche et qui ont toujours l’art de nous mettre dans l’embarras.
(Que tous ceux qui sont déjà sorti d’un entretien en se disant “mais pourquoi j’ai dit ça ?!” lèvent la main).

// Tous les conseils que je me permets de vous donner sont issus de mon expérience personnelle, des recherches que j’ai effectuées pour me préparer mais découlent aussi de mes rendez-vous avec des professeurs et recruteurs qualifiés. //

  1. Quelle est votre faiblesse ?

C’est une question assez difficile parce que l’on vous demande de lister des choses qui ne sont pas vos points forts.
L’astuce est de tourner le négatif en positif et donc, de transformer un trait de personnalité négatif (personne n’est parfait hein !) en un trait professionnel positif.
​Je prends un exemple : vous pouvez mentionner que vous avez tendance à négliger votre famille et vos amis lorsque vous travaillez sur un important projet, vous mettez ainsi en lumière votre niveau de responsabilité et votre détermination.

2. Quels sont vos points forts ?

Le point important est de mettre en avant les qualités et les résultats qui sont directement en lien avec le job pour lequel vous postulez.
Je pense principalement à

  • votre motivation
  • votre volonté à travailler des heures entières si c’est nécessaire
  • votre capacité à travailler en équipe (sans vouloir tuer la moitié des membres à la fin du projet #truestory)
  • votre esprit d’entreprendre et votre créativité

​Evidemment, lister des éléments qui vous ressemblent et qui vous semblent importants / nécessaires.

3. Pouvez-vous me parler un peu de vous ? 

C’est une question classique qui en dit long sur vous et qui permet d’évaluer votre assurance, votre style et votre aptitude à communiquer.
Ne parlez pas de votre enfance, de ce que vous aimez ou non mais plutôt de vos expériences personnelles récentes et de vos expériences professionnelles.
​Une bonne idée serait de préparer un texte court (quelques lignes, pas plus) qui décrirait qui vous êtes et ce que vous pouvez apporter à la société.

4. Que pouvez-vous me dire à propos de l’entreprise ? 

Cette question révèle si, oui ou non, vous avez bien fait vos devoirs.
Si vous voulez faire bonne impression, vous devez faire des recherches sur le background de l’entreprise (oui, je n’ai pas retrouvé comment ça se disait en français, trop de bilinguisme en une seule personne !).
Je pense qu’en vérifiant les infos suivants, vous aurez déjà de bonnes connaissances :

  • Background de la société (où, quand, quoi, comment)
  • Quels types de produits / services proposent-ils ?
  • Quels sont leurs marchés ?
  • Combien ont-ils d’employés ?
  • Quelle est leur mission ? (~ mission statement)

5. Qu’est-ce qui vous différencie des autres candidats ? 

Cette question va permettre à la société de savoir quelles sont les raisons pour lesquelles vous voulez ce job.
Décrivez en quoi votre expérience (carrière), vos qualités personnelles et vos résultats seront un atout pour l’entreprise. Pensez à rester concentrer sur les bénéfices que vous pourrez leur apporter d’un point de vue professionnel.

6. Pourquoi avez-vous quitté votre précédent job ? 

Le climat économique actuel pousse beaucoup de personnes talentueuses sur le marché de l’emploi donc ne soyez honteux de dire que vous faisiez partie d’une opération de réduction des effectifs.
Si vous avez quitté votre précédent job, c’est mieux de simplement dire que vous vous êtes séparés en bons termes, en citant un manque de possibilité de promotion dans la société ou que votre position ne vous donnait pas assez de challenges.

7. Où vous voyez-vous dans 3 ans ? 

En vous posant cette question, le recruteur pourra en savoir plus à propos de vos ambitions.
Je ne pense pas que ce soit une bonne idée de dire que vous verrez bien être le prochain CEO ou faire partie du Conseil d’Administration. Maintenant, ne vous dévalorisez pas non plus.
Restez humble et répondez quelque chose d’équilibré (je n’ai pas trouvé d’autres mots) qui mettrait en lumière votre désir de grandir dans l’entreprise et de vous développer professionnellement tout en restant un team player positif (encore une fois, trop de bilinguisme en une seule personne !).

8. Êtes-vous un team player ?

C’est une question qui exige plus qu’un simple “oui”.
Donnez des exemples de votre implication dans une équipe, en vous focalisant sur le résultat général plutôt que sur votre rôle.
Avoir un esprit ouvert et être capable de bien travailler dans différents environnements sont deux choses qui valent la peine d’être mentionnées.
Cette question mène souvent à une autre, qui est “comment gérez-vous les conflits dans un groupe ?” donc soyez préparés !

9. Que n’aimiez-vous pas dans votre dernier job ? 

C’est une question tendancieuse qui a pour but de révéler vos faiblesses.
Ne vous plaignez pas de votre maigre salaire ou des longues heures de travail. Parlez plutôt de quelque chose comme “je trouvais que mes responsabilités ne me donnaient pas assez de challenges”.

10. Avez-vous des questions ? 

Tous les entretiens vous donnent l’opportunité de poser des questions et il est important d’en poser, ne serait-ce qu’une seule (c’est une règle d’or).
Pensez donc à préparer des questions pertinentes (je sais qu’il est important de savoir à quelle heure est le lunch mais bon, on va dire que ce n’est pas vraiment le bon moment #mangercestlavie).
Demandez, par exemple, s’il y a des opportunités de développement professionnels, si le recruteur se plaît dans la société (ce qu’il aime) ou quels sont les buts à long terme de l’entreprise (ce qui montrera que vous avez de l’ambition).

 

L’important est de bien s’être préparé, ce qui vous permettra de vous sentir en confiance et de ne pas être pris de court par les questions que vous posera le recruteur.

En espérant que ces conseils vous seront utiles !

 

Retrouvez cet article et bien d’autres

sur Cuba Nights

No Comments Yet.

What do you think?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP-Backgrounds Lite by InoPlugs Web Design and Juwelier Schönmann 1010 Wien