dashblog logo
Sign up with your email address to be the first to know about new products, VIP offers, blog features & more.
[mc4wp_form id="4288"]

Orientation: J’ai été viré(e). Ensuite, je fais quoi ?

Depuis la création du webzine, je vous donne des tips concernant la recherche d’emplois. Mais avant de trouver un nouvel emploi, il y’a d’abord (parfois) eu la case de la perte d’emploi. Cette perte peut se traduire pour diverses raisons: faillite, restructuration d’un service, changement de personnel, maladies, etc. Alors que c’est voulu ou pas. Être viré n’est pas forcément quelque chose de facile à vivre, mais pas une fatalité en soi. Alors prêt pour d’autres conseils? 😉

Prendre le temps de digérer la nouvelle

Eh oui! Nous ne sommes pas des robots et apprendre qu’on perd son job, ce n’est jamais une nouvelle réjouissante ou évidente à faire passer. Alors on prend le temps et à son rythme de digérer la nouvelle. Pourquoi à son rythme, car tout le monde ne va pas vivre la “mauvaise” nouvelle de la même manière. Certains vont très vite se remettre dans l’action tandis que d’autres font déprimer pendant des jours. Alors on n’hésite pas à prendre son temps pour faire passer la pilule comme on dit !

💡 Petits conseils pour faire passer la nouvelle:

  • On s’entoure de personnes bienveillantes dans notre entourage et ainsi on parle de ce qu’il s’est passé réellement! C’est important de pouvoir vider son sac (qu’on soit en tord ou pas, ce n’est pas la question), mais si on veut pouvoir avancer, c’est important de pouvoir en parler (quand on se sent prêt of course!)
  • Prendre du temps de faire autre chose que le boulot ! Oui si vous voulez éviter de déprimer pendant des jours et des semaines, voir des mois. Prenez directement cette occasion pour faire ce qui vous fait plaisir à vous-même comme voir ses proches, faire du shopping, faire une activité sportive, partir en week-end ou carrément à l’étranger pour des petites vacances improvisées. Bref le but est de vous changer les idées !
  • Prendre le temps de se reposer littéralement, car souvent le travail nous apporte une assez grande dose de stress et de fatigue alors avant de se relancer dans un nouveau job et bien on recharge les batteries.

Avant de passer à l’action, on se pose les bonnes questions

Être viré doit être vu comme une nouvelle opportunité de recommencer de nouvelles choses et non pas comme un échec! Une fois la nouvelle digérée et bien, on peut se remettre dans une recherche d’emploi classique ou la création d’un nouveau projet (start-up, lancement de société, création d’une activité freelance), mais avant les 2 cas cités:

Profitez de cette nouvelle opportunité pour vous poser les bonnes questions en matière de développement de personnelle et professionnel. Qu’est-ce qui me fait vibrer ? Est-ce que mon métier me plait toujours autant ? ou ai-je envie de le changer complètement ? Ou de le réinventer tout simplement. Après avoir fait l’état des lieux de vos envies, non-envies et besoins, vous serez plus d’attaque pour atteindre vos nouveaux objectifs !

Article lié: Comment trouver sa voie ?

Et ensuite, je passe à l’action

Après avoir pris le temps pour digérer la nouvelle et se poser les bonnes questions, le temps est venu de passer à l’action ! Alors à vos CV, lettres de motivation, média kit et business plan ! On fonce les gars ! Pas une minute à perdre et dans la bonne humeur (c’est encore meilleur)

Profitez d’être chez vous pour mettre votre musique préférée. On ouvre Google avec ses sites d’aides à la recherche d’emploi, de création d’un CV ou d’un business plan et on établit un planning.

💡 Petits conseils pour faire votre planning et les étapes à suivre:

  • On élabore un planning semainier (le plus simple et le plus efficace, prenez l’agenda de Google) ainsi vous avez accès partout en plus! Vous notez que tous les matins, vous checkez les offres d’emplois pendant 30 min max. Puis vous bloquez que vous postulez aux offres trouvées. Ensuite vous notez vos autres rendez-vous comme les rdv dans les organismes d’aides à l’emploi, les centres d’orientations, les tables de travail ou encore quelques évents pour réseauter (bon pas tous les soirs non plus, ce n’est pas utile)

Article liè: Comment gérer son temps ?

  • Une fois votre agenda programmé et régulièrement mis à jour, on passe à l’étape de création d’un CV dans l’air du temps et de la rédaction d’une lettre de motivation qui sont adaptés à votre recherche d’emplois. Si vous souhaitez vous mettre à votre compte en tant que freelance par exemple alors on passe par la case création d’un “média kit”.

Articles liés: Comment faire un CV et une lettre de motivation / Comment créer un média kit

  • Dans le cadre d’une recherche d’emploi ‘classique’, il faut postuler de manière qualitative et pas quantitative ! Ok les organismes qui contrôlent votre recherche d’emploi vous imposent de postuler aux maximums, mais cela ne sert à rien d’envoyer 50 CV par jour en mode copier-coller ! Au contraire, il est plus pertinent pour les recruteurs de recevoir des profils adéquats et personnalisés aux annonces !
  • Si vous souhaitez vous lancer dans la création de votre activité comme freelance par exemple, il faut commencer par prendre contact avec un secrétariat social pour vous mettre en ordre au niveau des démarches administratives (assurances, gestion des fiches de paies, cotisations sociales, inscription de votre n°de TVA) si vous ne vous sentez pas encore à l’aise (surtout au moment de la création) je vous conseille de passer par un organisme comme la SMart(Be) qui existe aussi dans d’autres pays européens. Cet organisme vous permet de faire facturer vos prestations et recevoir en échange un salaire en utilisant leur système d’encodage avec leur n° de TVA (de prestations associées).

Article lié: Comment devenir freelance/indépendant ?

  • On crée un fichier “Excel” qui justifie tout ce que vous mettez en place pour trouver ou créer votre nouvel emploi. Dans cet Excel, il est important de noter toutes vos démarches de manière la plus précise possible et de garder des preuves “justificatives” (comme vos lettres de motivations et CV envoyés, les captures d’écran des offres d’emploi ou du journal papier, preuves d’inscriptions à des formations ou des agences intérims ou attestation de présence pour des salons de l’emploi, etc) et surtout on note bien les dates d’envois des candidatures (important pour les relances téléphoniques et de mail.)

Article lié: Comment justifier ses recherches d’emplois?

  • Après 1 semaine des envois de vos candidatures (si moyen) si et seulement si vous avez un numéro de téléphone ou un mail direct. On relance les recruteurs pour savoir où ils en sont dans le processus de recrutement et s’assurer qu’ils ont bien reçu notre candidature.
  • Surtout on ne panique pas si les réponses (négatives ou pour un entretien) n’arrivent pas dans la minute ou dans la semaine, car tout le monde à un agenda bien busy !
  • On se fait confiance, on croit et on ose ! 😉

Interview de Emilie (voir photo ci-dessous) est juste ici

J’espère que cet article vous aura aidé et s’il vous manque encore des inspirations, je vous laisse découvrir la catégorie “INTERVIEWS” du webzine avec plus de 50 interviews de personnalités en rapport avec leurs métiers. Ils vous expliquent leurs études, leurs parcours et vous donnent même des conseils alors on fonce lire cela !

Si vous souhaitez aussi vous faire “coacher” car vous ne vous en sortez pas pour réaliser un CV dans l’air du temps alors je suis aussi disponible pour une séance de “JOB coaching” avec The Studio by Mademoiselle Ergo.

 

No Comments Yet.

What do you think?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP-Backgrounds Lite by InoPlugs Web Design and Juwelier Schönmann 1010 Wien