Entre 2 à 3% de la population est haut potentiel et entre 20 à 30% de la population est hypersensible sur l’échelle mondiale. Cela donne un beau pourcentage de personnes qui le sont, le savent, l’ignorent ou le découvrent. Intéressée par ces thématiques suite à mon histoire personnelle (que je vous partagerai en 2e partie dans un autre article), j’ai décidé d’en parler avec vous aussi des caractéristiques et des livres que j’ai lu sur ces thématiques. 

Être doté.e d’une douance : haut potentiel, zèbre, surdoué.e 

Il existe plusieurs termes pour désigner une personne qui possède une douance et donc une intelligence supérieure à la moyenne. Suite à des tests cognitifs (dont l’imagerie médicale – IRM) et un bilan psychologique permettent de révéler si la personne a une douance ou non.

Si c’est le cas, les personnes, qui ont une douance, sont systématiquement hypersensibles tandis que l’inverse ne l’est pas. Vous pouvez être hypersensible et ne pas avoir une douance.

Les personnes, qui ont une douance, vont avoir un mode de fonctionnement cognitif différent des autres et souvent une façon de pensée qui va traiter les informations à une vitesse grand V. Le cerveau des HP leur permet souvent une pensée en arborescence ou encore d’établir des liens logiques ou non et d’en traiter les informations de manière efficace et rapide.

Les HP révélés tôt dans l’enfance et qui vont évoluer dans un cadre propice au développement de leur douance vont réussir à mener une existence plus sereine que ceux qui ont été révélés sur le tard dans un environnement peu propice à l’épanouissement personnel par exemple.

Les HP hommes et femmes même avec le même résultat en terme de quotient intellectuel (QI) ne vont pas le vivre et percevoir de la même façon leur douance. Je vous invite à lire sur ce sujet, mesdames, le livre de l’auteure Monique de Kermadec : la femme surdouée.  Ce livre explique bien toutes les difficultés que rencontrent une femme à contrario d’un homme. C’est aussi logique et valable pour tout le monde puisque nous savons que nous ne vivons pas dans dans une société égalitaire entre les hommes et les femmes en général.

En résumé :

“ Être surdoué.e, ce n’est pas être plus intelligent que les autres, mais fonctionner avec une intelligence différentes. Quand on est surdoué.e: 

 

  • L’hypersensibilité 
  • L’ingérence émotionnelle constante
  • La réceptivité sensorielle exacerbée
  • L’empathie qui capte toutes les émotions des autres
  • Les capacités sur-développées des cinq sens sont des composantes indissociables de la personnalité.

 

L’intelligence du surdoué.e est riche et puissante, mais s’appuie sur des bases cognitives différentes : 

 

  • Une activation cérébrale d’une haute intensité
  • Un nombre de connexions de neurones significativement plus élevé, des réseaux de neurones significativement plus élevé, des réseaux de neurones qui se déploient dans toutes les ères du cerveau.
  • Un traitement de l’information en arborescence avec une ramification rapide d’associations d’idées qui ont du mal à se structurer
  • Un déficit de l’inhibition latente qui oblige le système cérébral à intégrer toutes les informations en provenance de l’environnement sans tri préalable: les surdoués en ont plein la tête.
  • Une impossibilité d’accéder aux stratégies utilisées lors de la résolution d’un problème car les connexions se font à grande vitesse et en deçà du seuil de la conscience.
  • Une intelligence intuitive et en images qui se débrouille mal en langage, des mots et de la structure verbale.

 

Les caractéristiques cognitives et affectives du surdoué.e sont validées par les connaissances scientifiques actuelles et en particulier par les neurosciences . Il ne s’agit ni de croyance, ni de mythe, ni de fantasme mais d’une réalité objectivable.” – Extrait du livre p.53.54 : “Trop intelligent pour être heureux” Jeanne Siaud-Facchin. 

Être hypersensible 

Plusieurs études et recherches scientifiques ont démontré ces derniers années, qu’il existe entre 20 à 30% de la population qui est “hypersensible”. Ce trait de caractère est inné, il ne peut donc pas se modifier.  Un terme qui fait encore fort débat même dans le domaine lié à la psychologie.

Une personne hypersensible, c’est une personne qui va ressentir avec une forte intensité les émotions positives ou négatives. Les émotions sont des énergies et il est nécessaire d’apprendre à les ressentir et à les vivres. Pour les personnes hypersensibles, c’est souvent un challenge supplémentaire. Ceux-ci doivent apprendre à les maîtriser davantage puisqu’ils ressentent et vivent ces émotions – énergies avec 3x plus d’intensité que la moyenne.

Il est important ici de préciser qu’une personne hypersensible n’est pas forcément haut-potentiel et que son hypersensibilité n’est pas une maladie ou une pathologie mais qu’au contraire si elle est bien apprivoisée, elle peut même être un don extraordinaire.

Les caractéristiques des personnes hypersensibles : 

 

  • Ils ont une profondeur dans leur réflexion. 
  • Ils sont très créatifs et/ou se passionnent pour les arts, plusieurs sujets variés.
  • Ils ont des rêves très marquants ou prophétiques.
  • Ils sont attirés par les bonnes causes ou sentent appelés par l’humanitaire.
  • Ils sont très attirés par les animaux, la nature, les cristaux.
  • Ils se sentent très différents des autres membres de leur famille biologiques.
  • Ils considèrent la spiritualité ou la foi religieuse comme un aspect fondamental de leur vie.
  • Ils croient en l’invisible – par exemple aux anges – et/ou ont des expériences extrasensorielles ou spirituelles.

 

Les personnes hypersensibles supportent difficilement les éléments suivants : 

 

  • La foule.
  • Les bruits forts.
  • Entendre retentir des sirènes ou alarmes.
  • Les éclairages brillants ou artificiels, tels que les néons.
  • Les odeurs fortes.
  • Les changements de température et les conditions climatiques particulières.
  • Les orages magnétiques et les éruptions solaires.
  • Les émissions en provenance de champs électromagnétiques.
  • Un manque d’espace ou de calme lié à une hyperstimulation
  • Ne pas être dans la nature
  • Les phases de la Lune, en particulier la nouvelle lune et la pleine lune.
  • La prise en parole en public.
  • Rencontrer des inconnus.
  • Être sous pression, ou faire trop de choses en même temps.
  • Les échéances.
  • Être observé, les examens ou les entretiens.

 

Extrait du livre p.29-30: “Le Manuel de l’hypersensible” de Mel Collins 

Liste des ouvrages que j’ai lu sur ces thématiques : 

  • Trop intelligent pour être heureux – Jeanne Siaud Facchin
  • Adultes surdoués et les relations amoureuses – Dre Valérie Foussier
  • La femme surdouée – Monique De Kermadec
  • Le Manuel de L’hypersensibilité – Mel Collins
  • Aimer quand on est hypersensible – Elaine N.Aron
  • Le guide de survie des hypersensibles empathiques – Judith Orloff

 

Si vous souhaitez vous documenter davantage sur ces sujets, il existe de nombreux articles et vidéos. Je vous recommande toutefois de lire des ouvrages écrit par des auteur.es qui ont fait des recherches approfondies au préalable et qui sont eux-même des professionnels et experts dans ces thématiques. Lire plusieurs auteur.es différent vous permet de croiser les informations et de vous faire votre propre avis.

Posted by:Mademoiselle Ergo

Fondé en juin 2015, le média de Mademoiselle Ergo est un “recueil” de bons plans, d’astuces et de conseils liés aux thématiques de la communication digitale, des métiers, des modes de vie (lifestyle) et de l’orientation. Mademoiselle Ergo, c’est avant tout une entrepreneure de sa vie qui, depuis 5 ans, a créé un univers avec une touche de “Yellow Vibes”. C’est surtout, une jeune femme solaire et dynamique prénommée Florence Ergo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.