Business Tips: Apprendre à agencer son temps

Business Tips: Apprendre à agencer son temps

Le temps passe une vitesse et nous avec mais les tâches que nous avons à faire sur une journée voir une semaine, elle sont à faire voir à refaire. Comment apprendre à bien organiser son temps et de garder une bonne hygiène de vie? Voici quelques astuces…

PLANNING, tu vivras…

Faite un planning par jour ou par semaine, personnellement, je préfére avoir vue d’ensemble sur ma semaine à venir. J’ai créé un planning vierge via Excel où j’ai noté tous les jours de la semaine (du lundi au dimanche) et les heures, heure par heure (de 06h à 22h) .

Il vous permettra de noter tous vos rendez-vous, vos réunions, ou encore vos cours à suivre. Ce type de planning ne permet pas de notifier dans les détails les tâches que vous avez à faire, mais il vous donne une vue d’ensemble. Ce qui permet de voir là où l’on peut se dégager du temps libre.

 AGENDA, Tu suivras…

Je trouve qu’un agenda qui vous plait est un agenda qui vous suivra tout le temps! Toutefois, il est important de le tenir à jour et de le compléter en même temps que votre planning.

DO LIST, tu feras…

Une Do List, c’est une liste qui vous permet de noter avec plus de détails les tâches que vous avez à faire. Personnellement, je note ma do List dans un petit bloc note avec une numérotation précise et des mots-clès. Ensuite, lorsque la tâche a été exécuté, je la barre. Et les tâches urgentes, je les fluore.

TEMPS DE PAUSE, tu prendras…

Notre cerveau n’arriverait qu’à se concentrer 45 min max.  Il est donc important de faire des pauses lorsqu’on travaille toutes les deux heures. C’est comme en voiture aussi, après deux heures de trajets, une pause s’impose!

MANGER SAINEMENT, tu appliqueras…

07h – 8h – PETIT DÉJEUNER, Il est nécessaire de prendre un bon petit-déj’ car c’est le repas le plus important de la journée!!!

RECETTE 1:

Jus de fruit frais ou Smoothie

Boisson Chaude au choix (Thé, Café, Chocolat ou lait)

Pain complets (2 tranches minimum) tartiné de beurre frais avec de la confiture ou de la pâte à tartiner.

 RECETTE 2:

Jus de fruit frais ou Smoothie

Boisson chaude au choix (Thé, Café, Chocolat ou lait)

Céréales complètes avec du lait normal (Lait de soja ou lait d’avoine) ou muesli avec du yogurt maigre

 10 – 10h30 – PAUSE ENCAS, mangez des fruits et un petit biscuits (sec) sont autorisés, privilègiez des fruits comme les bananes, les raisins,… qui sont très caloriques (le matin), ou un petit carré de chocolat noir pur est très sain, car il vous coupe la faim et n’est pas bourré de sucre!!

 12h30 – 14h PAUSE DEJEUNER, vous pouvez manger un sandwich, des tartines, des pâtes (oui, les féculents sont meilleur quand ils sont consommés en jounée), ou une salade.

Ce que je préfére, c’est de faire moi-même des bonnes tartines accompagnées de fromage (de type: gouda, emmental,) avec des petites tomates cerise le tout dans ma boîte à tartine.

De temps à autres, j’aime me préparer des pâtes (chose que je vais commencer à refaire lorsque j’aurai mes cours du soir), avec en accompagnement du thon, des tomates, du maïs, des petits pois etc, ou des salades du type, tomate/mozza ou la salade niçoise (je l’adore!!)

16h – GOÛTER, au moment du gôuter, n’hesitez pas à vous faire un smoothie (afin d’avoir votre dose de 5 fruits/légumes par jour) ou de manger encore un fruit frais de votre choix ou une compote. Si vous préférez manger un petit yaourts ou une barre de céréale complètes.

 18-19h DINER, en fin de journée, il vaut mieux prévoir un repas léger qui vous aidera à bien digérer et donc de bien dormir. Evitez les féculents, sauf la pomme terre nature (qui n’est pas calorique du tout) et privilégiez beaucoup beaucoup de légume et un peu de protéine.

 ++ BOIRE DE EAU TOUT AU LONG DE LA JOURNEE PERMET D’ETRE TRES ACTIF!!! DONC BUVEZ VOS 2L PAR JOUR!!!

 PLAN DE TRAVAIL, tu t’aménageras…

Avoir un bureau rien qu’à soit est important et vous aidera même à être efficace, donc pas de table à manger ou coin de table, voir le lit. NON UN VRAI ESPACE DE TRAVAIL!!! Cela vous permettra de laisser vos affaires personnelles et que celles-ci soient rangées et trier au bon endroit. Faite de cet endroit quelque chose d’agréable ou vous vous sentirez bien et inspirez.

 SPORT, tu courras… 

N’hésitez pas à faire du sport autant que possible car c’est bon pour votre santé!!!

Les sports comme la natation, le tennis, la courses à pied,… ou même la marche…

Des sports de relaxation comme le Yoga vous permettra de vous défouler, de vous vider la tête et d’évacuer le stress.

 SOMMEIL, tu t’écouteras…

Avoir une bonne nuit de sommeil permet à votre cerveau de mémoriser toutes les informations reçues pendant la journée. Mais elle vous aidera à être mieux concentrer pour le lendemain. Donc il est nécessaire d’écouter son horloge biologique et de dormir son nombre d’heure qui varie entre 6 à 10h de sommeil.

Business Tips: Comment créer un site/blog/e-shop ?

Business Tips: Comment créer un site/blog/e-shop ?

Grâce au webzine ou à The Studio, je reçois beaucoup de questions concernant la création d’un site web, e-shop ou d’un blog (uniquement). On me demande comment faire ? Par où commencer ? Si je n’ai pas beaucoup de budgets, puis-je quand même créer un site ? Découvrez dans cet article la marche à suivre de A à Z pour la création d’un site sur base de mon expérience et de mes recherches.

La création d’un site web ou d’un blog peut prendre du temps quand on ne sait pas comment s’y prendre et surtout, qu’est-ce qu’on veut faire avec votre site! Mon premier conseil est de prendre le temps de vous créer un “moodboard” sur Pinterest, par exemple, ou tout simplement sur papier, car il faut trouver l’angle, le “topic”, les couleurs/designs que vous souhaitez aborder sur votre site. Prenez donc le temps de surfer sur internet pour savoir ce que font déjà vos concurrents directs ou indirects et ainsi éviter de reproduire la même chose qu’eux.

💻 Quelles plateformes choisir?

OPTION n°1:

Il existe plusieurs plateformes en ligne qui permettent la création d’un site/blog tout-en-un. C’est-à-dire que vous créez un compte d’utilisateur et c’est à partir de ce compte que vous allez pouvoir créer et gérer votre site. Il est donc hébergé directement sur la plateforme en ligne. Tout se passe via cette plateforme, la mise en place du site, la modification du design ou encore l’achat d’un forfait premium et d’un nom de domaine (on y reviendra plus tard).

Ces types de plateformes sont souvent des plateformes faciles d’utilisation qui vous évitent de devoir coder (sans maîtrise du langage HTML) au niveau de la mise en place du site et surtout de la mise en page. Du coup, pas besoin d’être web-développer ou webdesigner pour mettre en place votre site/blog ou devoir faire appel à un professionnel pour créer votre site/blog.

Il existe plusieurs plateformes de création de sites: Blogger, Wix, Weebly, Squarespace, Jimbo, Shopify, Wordrepress.COM

Articles externes liés:

OPTION n°2:

⚠ Il existe aussi un autre type de plateforme qu’on appelle les sites “auto-hébergés”, c’est-à-dire que l’utilisateur doit souscrire auprès d’un “serveur” externe par exemple OVH, 1and1 ou GoDaddy.

Ce sont des entreprises spécialisées dans le service de clouding computing. Il est possible d’acheter un nom de domaine et de payer un espace d’hébergement mutualisé. L’utilisateur paye donc pour la location d’un espace sur un serveur (externe dans le “cloud”) qui lui permettra de créer son site web avec une plateforme comme par exemple WordPress.ORG, Joombla.ORG ou Drupal.ORG .

Articles externes liés:

💻 Est-ce gratuit ou payant de créer un site? Quelles sont les différentes formules qui existent ?

Il est possible de créer un site gratuitement (dans un premier temps) si vous choisissez l’option n°1 (décrite ci-dessus), mais personnellement j’estime que ça ne donnera pas un rendu très professionnel, car vous avez des pubs du type “ce site a été créé avec …” ou encore un nom de domaine: www.monnouveausite.wix.com ou www.monnouveausite.wordpress.com (le nom de votre site + le nom de la plateforme sur lequel votre site a été créé) c’est pour toutes ces raisons que votre site ne donne pas un rendu très pro’!

Je vous conseille donc de prévoir un minimum de budget lors de la création de votre site/blog ou e-shop pour que celui-ci donne un résultat vraiment pro! Dans la partie “forfait & domaine” de la plateforme que vous avez choisie, celle-ci vous propose plusieurs forfaits différents en fonction de vos besoins.

C’est-à-dire si vous avez besoin de beaucoup d’espace de stockage ou encore si vous souhaitez une option e-commerce (pour la création d’un e-shop par exemple). Ces plateformes distinctes les forfaits en forfait “personnel”, “business”, “e-commerce”.

Le choix du forfait est très important en fonction de l’utilité que vous avez avec votre site, c’est donc important de bien comparer les différentes offres de forfaits et ne pas se focaliser uniquement sur le prix!

Les plateformes de création de sites tout-en-un vous proposent aussi de payer de manière annuelle (c.-à-d. par an) ou mensuelle (c.-à-d. par mois), ici aussi je vous conseille de payer par an votre forfait premium car vous économiserez de l’argent!

⚠ Dans le cas où vous choisissez l’option n°2, vous êtes obligés de souscrire à un forfait payant auprès d’une société externe comme OVH, 1and1 ou GoDaddy. Là aussi, c’est important de choisir un forfait adapté à vos besoins et à l’utilisation finale du site.

💻 Le nom de domaine, comment le choisir avant de l’acheter ?

Votre nom de domaine dites-vous que c’est comme choisir le prénom de votre enfant (bien qu’il possible de le changer à un moment donné, mais au risque de perdre tout votre référencement), c’est donc pour cela que je me permets cette comparaison. Il est donc important de réfléchir à un terme générique (surtout pour une marque) ainsi c’est possible de décliner le nom sous plusieurs produits. Si vous avez un portfolio à votre nom + prénom propre pas de soucis non plus (au contraire c’est mieux pour la recherche dans Google). Je parle de cela surtout pour les blogs qui ont souvent des noms des plus simples aux plus compliqués.

Après avoir choisi votre nom de domaine, il ne vous reste plus qu’à l’acheter! Pour les plateformes de l’option n°1, ils vous proposent d’acheter directement le nom de domaine chez eux ou de connecter votre site à nom de domaine déjà existant. Avec le recul et l’expérience, je vous conseille d’acheter (votre nom de domaine uniquement) chez un prestataire externe comme expliqué avec l’option n°2 (c.-à-d. OVH, 1and1 ou GoDaddy) pour deux raisons: premièrement votre domaine vous appartient et deuxièmement il y a un plus large choix par rapport au .BE, .FR, .COM, .EU, .ORG, etc

Si votre site est fait avec l’option n°2 dans ce cas-là, il n’y a pas besoin de choisir, vous achetez un nom de domaine directement chez le prestataire.

Articles externes liés:

💻 Choisir, acheter, changer de thème ?

Les plateformes tout-en-un proposent de très chouettes templates/thèmes déjà prêts à l’emploi avec un système glisser-déposer qui permet de placer vos éléments textes ou images aux endroits que vous souhaitez et ainsi de modifier à l’infini votre contenu.

Il est donc possible de choisir un thème de base qui vous plait et ensuite de le modifier avec votre propre logo, vos photos ou images en rapport avec votre marque. Il existe aussi des thèmes proposés sur les plateformes qui sont payants dans ces cas-là, c’est important de bien choisir pour ne pas changer toutes les 5 min.

⚠ Changer de thème n’est pas toujours possible, car vous ne savez pas garder tout le contenu de votre site. Par exemple chez Wix, il n’est pas possible de changer de thème en un simple clic et ainsi garder le contenu de départ (textes, photos, articles, etc). Weebly autorise plus facilement le changement d’un thème à un autre sans modifier le contenu.

Articles externes liés:

Concernant l’option n°2, il existe chez Wordrepress.ORG des templates gratuits, mais qui sont très moches (je trouve personnellement). Si vous souhaitez avoir un thème plus joli et personnaliser, il faut donc prévoir un budget supplémentaire en achetant chez un prestataire externe par exemple Themeforest, Creative Market, Etsy, Pipdig, Station Seven, Hello You Designs.

⚠ Les prestataires cités ci-dessus proposent aussi des templates payants pour les plateformes tout-en-un comme Squarespace ou Blogger

Dès que vous avez choisi votre template, il vous suffit de l’acheter en ligne (comme n’importe quels achats online) et vous recevrez après payement un PDF d’installation avec un fichier zip contenant votre thème. C’est là que ça se corse, car il faut installer votre thème “enfant” et le thème “parent” sur votre site. Mais si vous lisez bien les instructions du PDF normalement vous n’aurez pas de problème. N’hésitez pas à importer les démos proposées chez le prestataire que vous avez vu avant votre achat.

Articles externes liés:

💻 Ajouter et publier du contenu

Dès que le site est terminé, vous pouvez enfin commencer à ajouter votre contenu ou vos produits. Dans le cas d’un blog par exemple, je vous conseille d’écrire déjà 4 à 5 articles avant de publier publiquement votre site. C’est toujours plus intéressant pour vos lecteurs. Cette règle vaut aussi pour les e-shops, c’est important d’avoir déjà plusieurs produits à vendre.

Souvent on me demande: quels sujets partagés sur son blog ? À cette question, je réponds d’écrire avant tout sur des sujets qui vous tiennent à cœur ! Et ensuite, c’est vrai qu’il y’a certaines thématiques qui vont attirer le lecteur plus que d’autres. Voici une infographie qui explique toutes les thématiques intéressantes à aborder.

Articles externes liés:

💻 Quelles sont les mentions obligatoires sur un site/blog/e-shop ?

Tous les sites web sont obligés d’avoir des “mentions légales” visibles par tous. Ces mentions légales vont reprendre différentes parties comme les coordonnées du “propriétaire” et/ou du “directeur” de publication du site, la société d’hébergement (en fonction de l’option n°1 ou n°2), les copyrights, la charte concernant la collecte des données personnelles, limitation de responsabilité, transparence sur les statuts en matière de partenariat, etc. Dans le cas, d’un e-shop, il est important d’avoir, en plus des “mentions légales” du site, des “conditions générales de ventes” (CGV) ou encore dans le cas d’un blog, d’être transparent sur le système de partenariat/affiliation/sponsoring.

Articles externes liés:

💻 Comment migrer son site/blog/e-shop ?

La dernière partie de mon article se termine avec la migration de son site. Il est possible que comme moi, que vous débutiez dans le blogging ou avec votre site sur une des plateformes tout-en-un citées ci-dessous dans l’option n°1 dans le but de migrer ensuite votre site vers un site autohébergé comme wordpress.ORG (voir l’option n°2 – plus haut).

Avant de vous lancer dans la migration de votre site, je vous recommande de bien vous renseigner en fonction de votre plateforme tout-en-un de départ pour savoir comment extraire tout le contenu vers votre nouveau site. Par exemple, wordpress.COM (option n°1) propose en clic de migrer tout le contenu du site/blog vers wordpress.ORG (option n°2). D’après mes recherches Blogger, Squarespace et Weebly l’autorise facilement aussi, mais Wix pas (et j’ai fait l’expérience avec mon webzine). J’ai dû tout refaire de A à Z (tous mes contenus textes, articles, photos, commentaires, référencement étaient perdus.)

C’est pour cela qu’avec le recul, je vous recommande de bien vous renseigner sur le choix de votre plateforme (option n°1 ou option n°2) de départ et ce qui vous évitera de devoir passer par la case migration d’une plateforme à une autre.

Articles externes liés:

J’espère que cet article vous aura été utile et je vous retrouve dans l’article suivant “les outils que j’utilise au quotidien pour mon site” pour découvrir d’autres astuces. N’hésitez pas si vous avez des questions ou interrogations à les écrire en commentaire ou à prendre contact avec The Studio pour une consultation spécialisée.
Business Tips: Comment utiliser Facebook pour votre business ?

Business Tips: Comment utiliser Facebook pour votre business ?

Depuis quelques temps, je me rends compte grâce à mon activité freelance avec The Studio des interrogations de mes clients concernant l’utilisation de Facebook pour leurs business. Ils ont saisi l’importance d’être présent sur ce réseau social à plus de 2 milliards d’utilisateurs, mais n’ont pas toujours compris comment s’en servir concrètement. Je vous donne dans cet article toutes mes astuces pour utiliser Facebook.

Quelle est la différence entre un compte et une page Facebook ?  

Je constate que bien souvent pour les néophytes de Facebook ne saisissent pas la nuance entre un compte et une page Facebook. Sauf qu’on ne parle pas du tout de la même chose ! Un compte Facebook est un profil d’utilisateur qui sera nominatif et donc à votre nom, il est d’ailleurs fort conseillé de bien paramétrer ses confidentialités pour que tous vos contenus partagés sur ce profil ne soient pas « publics », mais limités à vos « amis » autrement dit à votre réseau de « membres ».

J’utilise le terme « réseaux de membres » car le terme « amis » ne me semble pas très correct, étant donné que pour une grande majorité d’entre nous, on se retrouve « amis » sur Facebook avec des gens inconnus et qui dans la vie, ne sont pas réellement nos amis ! La nuance est donc importante à préciser 😉

Votre profil d’utilisateur va surtout vous permettre de rester en contact avec les personnes que vous souhaitez et donc pas forcément avec le monde entier (du coup) puisqu’il faut vous envoyer une « demande d’ajout » pour faire partie de votre liste « d’amis ». Et si votre compte est bien paramétré en mode « privé », il n’y aura que vos « amis » qui auront accès à votre contenus partagés par exemple vos photos, vos vidéos, vos écrits, vos humeurs, votre vie (virtuelle) quoi !

Je conseille donc à mes clients de créer une page Facebook pour leurs business et pas un compte Facebook !

La page Facebook est une page destinée pour toutes activités business, sportives, associatives, marques, en clair une page Facebook est parfaite pour votre business ! Cette page est une page « publique » et donc le monde entier peut y avoir accès en tapant le nom de votre page dans le moteur de recherche de Facebook ! Pour ce page, il n’est pas nécessaire d’envoyer une « demande d’ajout » pour suivre votre contenu au contraire, tous types de contenus (photos, vidéos, liens externes, ..) sont accessibles à tout le monde et les personnes qui « aiment » votre contenu doivent « aimer et/ou suivre » votre page pour rester « abonné » (en quelque sorte) à votre contenu.

⚠  Pour créer une page Facebook sur ce réseau social. Vous avez besoin d’avoir déjà un compte, c’est-à-dire, un profil d’utilisateur. Celui-ci vous permettra de créer votre page « business ». Votre compte sera donc associé à votre page Facebook de manière non visible donc pas de problème si vous souhaitez rester anonyme ou ne pas mélanger le privée et le professionnel !

Soigner la mise en page de votre page Facebook

Une fois votre page « business » créée, il est temps de passer à la mise en page de celle-ci. Il est important de garder une cohérence avec votre image de marque, c’est-à-dire, en reprenant les codes de votre business par exemple les couleurs et le logo de votre marque.

Le nom de votre page Facebook doit être le même que le nom suivi de @, c’est très important pour aider les autres utilisateurs Facebook et vos fans à vous retrouver facilement dans la barre de recherche !

Sur votre page Facebook, vous aurez aussi comme sur votre profil d’utilisateur : une photo de « profil » et une image de couverture. Essayer pour votre page business d’utiliser en photo de profil votre logo ou une photo de portrait de vous-même (⚠ portrait photo de vous-même professionnel et de bonne qualité) et d’utiliser en image de couverture des images libres de droits ou alors un montage réalisé avec Canva par exemple.

C’est également important de soigner la section « À propos » qui se situe à droite de votre écran qui est un résumé condensé de votre activité.

Quels types de contenus puis-je publier ?

Voilà la question qui me pose souvent mes clients lors de notre première entrevue ! Ils ont compris l’importance d’être présent et ils ont souvent déjà créé leur page Facebook, mais ne savent pas quoi dire ou partager comme contenus. Voici donc les petites règles pour bien partager :

  • Alterner les différents types de contenus, c’est-à-dire qu’il faut éviter de publier 3 fois d’affilier des photos de suite ou des vidéos par exemple. Cela ne sera pas utile pour vos fans et encore moins pour votre référencement !
  • Partager ce que vous faites, où vous êtes et surtout qui vous êtes! Alors on n’hésite pas à partager les coulisses de son entreprise ou bien à partager de petits moments de votre quotidien avec vos fans.
  • Oser les billets d’humeurs du type « Good Morning from my office » avec en fond votre bureau/ordinateur accompagné d’une tasse de café/thé par exemple.
  • Reposter des articles de presse externes liés à votre business comme par exemple si vous êtes une auto-école alors vous pouvez publier le dernier article qui cite de nouvelles réformes en matière de conduite. Par contre, évitez de partager un article santé sur le cholestérol si vous êtes une marque de vêtement parce qu’il n’y a aucun rapport avec votre business ! (Même si l’article est très intéressant en lui-même !)
  • N’oublier pas de partager son propre contenu par exemple des articles de votre blog corporate, des études, des vidéos promotionnelles, des codes promos, des teasings sur vos produits, etc.

Quand et combien de fois dois-je publier ?

La fameuse question de quand et combien de fois, faut-il publier sur une page Facebook ! Publiez quand votre audience est disponible, cela semble évident, mais dans la pratique, beaucoup de personnes publient quand elles peuvent, et non quand leur cible commerciale est active sur Facebook ! Si vous n’êtes pas disponible au même moment que votre cible alors, pensez à programmer vos publications avec le système de programmation déjà intégré dans Facebook.

Facebook offre la possibilité de programmer votre contenu et ni vu, ni connus, vos publications sont publiées sans que vous n’ayez besoin d’être présent derrière votre ordinateur !

En ce qui concerne les horaires, tout dépendra de votre cible, mais de manière générale votre audience est plus active le matin entre 06h30 – 08h30, la pause déj de 11h30 à 14h, au retour du travail vers 17h-18h puis le soir à partir de 20h jusqu’à 22h30-23h.

Le nombre de publications peut varier entre 1 à 3 fois par jour où 2 à 3 fois par semaine cela dépendra de votre business et surtout de l’actualité qui s’y rapporte ! Le plus important ici est de partager du contenu de qualité et pas la quantité.

Dois-je sponsoriser mes publications ?

Selon moi, il n’est pas nécessaire de sponsoriser de gros budget pour avoir davantage d’audience et je trouve cela plus utile par exemple de payer 20€ pour une publication « importante » comme une nouveauté, un code promo ou un événement (limité dans le temps) que de payer pour faire de la pub !

Facebook propose aussi régulièrement à ses utilisateurs de sponsoriser leur page business pour attirer de nouveaux fans, ici aussi, personnellement, je ne trouve pas cela très utile ! Autant mettre le budget pour « booster » une publication et cette publication sera déjà visible pour une plus large audience que vos propres fans et ce qui apportera sans doute de nouveaux fans, réellement intéressés par votre contenu !

Si vous avez d’autres questions ou besoin d’autres conseils, n’hésitez pas à prendre contact avec The Studio de Mademoiselle Ergo.

Business Tips: Quels espaces de coworking choisir quand on est freelance?

Business Tips: Quels espaces de coworking choisir quand on est freelance?

Lorsqu’on est freelance, ce n’est pas toujours évident de trouver un espace adéquat pour travailler. Souvent, il y’a deux groupes: la team “Home Working” et la team “coworking”. Aujourd’hui, Mademoiselle Ergo décide donc de vous parler des espaces de travail “TOPOS”.

Si tu aimes bosser de chez toi, alors restes-y!

What? C’est, quoi ce sous-titre! Oui, si tu aimes bosser de chez toi et bien restes-y car tu économises bien des frais en travaillant de chez toi. Pas de loyer de location (pour un bureau, je précise!) et quasi pas de frais de déplacement à payer (sauf pour des rendez-vous client et encore si c’est assez grand chez toi. Pourquoi pas faire les rendez-vous pro’ dans le salon :p). Mais as-tu déjà pensé à la “synergie de groupe”? Oui, le fait de bosser dans un cadre peut te permettre d’interagir avec les autres, d’avoir des “collègues” de travail ou des partenaires de business. Voilà pourquoi travailler dans un coworking n’est pas une chose inutile 😉

Choisir un espace de coworking quand on est freelance

Travailler dans un espace de coworking quand on est freelance est bénéfique sur plusieurs plans. Le premier est de créer des synergies de groupe avec les collègues coworker. Ensuite, le fait d’être dans un environnement rempli d’autres freelances et/ou start-up permet d’élargir et d’entretenir un réseau! Avoir un espace de travail dans un coworking donne un cadre de travail (oui, vous êtes plus soumis à des “horaires” que chez vous!) et cela apporte une autre énergie à votre développement ainsi qu’à votre business.

Photos: TOPOS – Tous droits réservés

Quels espaces de coworking choisir alors?

Si je devais en choisir un sur Bruxelles, ce serait les espaces de coworking de “TOPOS”. Topooos quoi? “TOPOS” en grec veut dire “la place” et les espaces TOPOS sont regroupés dans  5 lieux prestigieux (Louise, Congrès, Montgomery, Parc Royal, Schuman) à Bruxelles. Les différents sites se trouvent  dans des demeures de grande classe comme des maisons de maître et proposent donc des environnements de haut de gamme.

Que proposent les espaces “TOPOS”?

Les espaces de travail “TOPOS” regroupent l’ensemble des services : siège social, bureau virtuel, coworking, bureaux équipés, adresse commerciale, réponse personnalisée, salles de réunion, appartements meublés et Beangels Start-up booster.

Il possible de choisir la formule d’un bureau pour une journée ou pour le mois, l’efficacité réside dans la flexibilité. Les espaces sont vraiment attractifs, lumineux, faciles d’accès et surtout polyvalents. Au niveau des prix, plusieurs formules existent : à la journée, nomade, express, part-time, full time. À titre indicatif pour un part-time (10 jours par mois) comprenant le siège social de votre société (uniquement à Bruxelles), il faut compter 195€/mois. Tandis qu’un full time revient à 230€/mois à Montgomery et 285€/mois à Louise.

TOPOS: The Place to be

Au-delà du fait, que les espaces TOPOS sont idéalement localisés à Bruxelles. Ce centre d’affaires offre à ses résidents un univers de travail, mais pas uniquement masculin, puisque depuis quelques années, les femmes investissent aussi les lieux notamment grâce au réseau d’entrepreneurs, les Wonder Womens.

Les jeunes entrepreneurs de demain sont aussi à l’honneur. Les espaces TOPOS accueillent aussi des start-up comme Benjago, No Gluten Shop, Wemoov ou encore le collectif Young Change Maker et soutient également la Start Academy organisée par Solvay Entrepreneur. Les lauréats de Start Academy reçoivent une place de coworking dans les espaces de TOPOS. Des conseils fiscaux, comptables et légaux sont ainsi dispensés à ces jeunes talents.

SiteFacebook

Business Tips: Pourquoi me suis-je lancée comme freelance?

Business Tips: Pourquoi me suis-je lancée comme freelance?

Depuis janvier 2017, je me suis lancée en tant que freelance avec Flore Studio. Ce site propose des prestations comme la création de contenus et la gestion des réseaux sociaux à destination des particuliers, start-ups, agences,etc. Aujourd’hui, je partage avec vous, les raisons qui m’ont poussé à devenir freelance.

Postuler pour un job et ne jamais décrocher d’emplois

Depuis la création de ce webzine, vous avez pu retrouver dans les catégories Apply et Orientation, toutes mes astuces concernant la recherche d’emploi. Si j’ai choisi de vous parler sans tabou de ma situation de recherche d’emplois. C’est pour faire prendre conscience de deux choses:

  1. Ce n’est pas une honte de rechercher un emploi et donc d’être au chômage.
  2. Qu’il y’a un tas de démarches à faire mais qu’on ne les apprend pas sur les bancs de l’école ou de l’Unif!

J’ai donc postulé sans relâche pendant plus d’un 1 an et demi. J’ai eu beau envoyer des candidatures sur candidatures, relancer et faire un CV le plus joli du monde. Les recruteurs ne m’aiment pas (je crois!). Aujourd’hui, je travaille quelques jours par mois dans une étude notariale pour des tâches administratives. Oui au début, être freelance, ce n’est pas gagner au Lotto! Il faut donc souvent cumuler plusieurs jobs en même temps.

Parallèlement à ce webzine, je me suis dit: pourquoi  ne pas me lancer comme freelance dans le copywriting et le social media? C’est comme ça qu’est né, il y’a 3 mois, Flore Studio.

Adorer créer et écrire

Depuis mes secondaires (le collège/lycée pour les français), j’adorais écrire des textes surtout en français. Lorsqu’il s’agissait de rédiger des textes informatifs ou des dissertations, j’étais toujours la plus heureuse de la classe! Je pouvais laisser aller mon imagination et mon besoin de créativité. Je n’étais pas douée en math ou science donc autant vous dire que les cours littéraires s’étaient plus ma tasse de thé. Malgré une orthographe pas toujours impeccable! Je ne m’arrêtais pas d’écrire. Oui c’est en forgeant qu’on devient forgeron. J’ai lu des ouvrages comme la grammaire est une chanson douce d’Érik Orsenna pour réapprendre à conjuguer les mots et les verbes.

Lors de mon année d’alternance, j’ai compris combien, j’aimais écrire du contenu et gérer les réseaux sociaux. Créer sur le web avec tout un tas d’outils (WordPress, Mailchimp, Canva). Apprendre des bases sur le webdesign, l’emailing, la maitrise de Facebook, Instagram.

Inventer un métier pour soi

Être freelance, ce n’est pas facile surtout quand on se lance, mais une fois que ça fonctionne bien. On ne peut qu’être  fier de soi et de son propre parcours.

Pour l’instant, je me suis lancée à mon compte via la SMARTbe. Cet organisme prend en charge la gestion de vos contrats, la comptabilité, etc. Vous pouvez donc réaliser des prestations pour un client en échange d’un salaire. Ce système est très facile et je le recommande à toutes les personnes qui souhaitent se lancer dans une nouvelle activité pro’. Ce système permet de tester son activité et voir si le concept fonctionne ou non sans risquer de perdre trop d’argent et de temps!

Vivre de sa passion et apprendre sans cesse des clients

Travailler pour soi, c’est avant tout travailler pour et avec des clients. Le client est souvent roi mais dans tous les cas, c’est à lui que revient le mot final donc autant que votre client soit content des résultats de votre travail.

Je préfère la notion de collaboration. Dans le sens que c’est avant tout, un travail d’équipe entre le freelance et ses clients. Qu’ensemble, ils peuvent arriver à faire de grandes choses et aboutir à de beaux projets.

Les clients sont aussi une source inépuisable de savoir-faire et de savoir-être. Ils nous donnent des leçons et vous encouragent à vous surpasser (même inconsciemment!)

Libre de gérer son temps soi-même

Être freelance, c’est aussi pouvoir gérer son temps comme bon nous semble! Voici la phrase que j’entends souvent mais on se calme les cocos. Parce que peut-être, qu’on ne passe pas toutes nos journées du lundi au vendredi de 08h-18h en train de suivre des horaires stricts. Mais on bosse souvent en horaire décalé. On peut très bien bosser une grande partie de la semaine au même horaire qu’un employé et continuer quelques petits détails les week-ends. Voir se prendre une journée off comme ça en plein milieu de tout et la récupérer tard le soir ou les week-ends. Donc les heures, on ne les compte pas car on aime notre job!

J’espère que toutes ces raisons vous donneront aussi l’envie de vous lancer comme freelance? Si oui, n’hésitez pas à me dire dans les commentaires votre avis ou à partager votre parcours de freelance.
Business Tips: Comment se faire connaitre en tant que freelance ?

Business Tips: Comment se faire connaitre en tant que freelance ?

Lorsqu’on démarre en tant que freelance dans son secteur d’activité, il n’est pas toujours évident de se faire connaitre et de décrocher ses premiers clients. Avant de se lancer dans la recherche effrénée de prospects, voici quelques conseils de base pour vous aider dans votre recherche.

Avoir un site web

Aujourd’hui, avoir un site internet, c’est comme la vitrine des magasins. Vous devez être présent sur le web et présenter votre service de manière claire et précise. Sans cela, vous prospects et futurs clients auront du mal à vous s’identifier et à vous retrouver.

Il existe plusieurs solutions et pas très coûteuse pour réaliser un joli site internet. Vous pouvez faire appel à des professionnels comme des webmasters et webdesigner, car le résultat sera plus pro’ mais encore, faut-il avoir le budget nécessaire.

Si vous n’avez pas de budget à y consacrer, je vous conseille de vous lancer sur la plateforme Wix ou Squarespace. Ces plateformes vous proposent des designs de qualités et faciles à modifier. Toutefois, si vous êtes plus touche à tout, installer un module wordpress.org sur un serveur n’est pas plus compliqué. Vous trouvez plein de tuto sur le web.

Être présent sur les réseaux sociaux

Pour votre business, vous devez être présent au minimum sur Facebook et Instagram, mais attention avec des profils professionnels. C’est-à-dire une Page sur Facebook et non pas un compte comme un profil (c’est-à-dire votre compte perso sur lequel, vous ajoutez vos amis) et un compte Instagam qui passe en version pro.

Facebook et Instagram sont les deux réseaux sociaux en tête du classement. Ils ont un impact considérable sur les utilisateurs vus le nombre de gens qui utilise les applis’s mobiles et sur le web.

Avoir un portfolio

Il n’y a pas que les mannequins ou les graphistes qui doivent se balader avec un book/portfolio. Le freelance aussi, cette petite farde de type porte-document vous permettra d’y mettre des exemples de votre travail ou de vos réalisations pour les clients. Je vous conseille donc d’y ajouter votre média kit (voir détails ci-dessous), d’ajouter des créations (plaquettes, visuels, flyers, illustrations, rédaction de textes).

Avoir un blog corporate

Rédiger un blog dit “corporate” est un réel atout pour votre business, car cela vous donne un meilleur référencement au niveau du SEO sur les moteurs de recherche comme Google et puis vous montrez à vos prospects et futurs clients que vous connaissez votre business sur le bout des doigts.

Vous partagez même votre expertise de manière gratuite dans vos articles. Si vous doutez encore de l’efficacité d’un blog “corporate”. Je vous redirige vers l’article de Valentine Helsmoortel, freelance et experte dans la communication digitale avec  “Online Success With Valentine“.

Créer un Media Kit

Dans mon article précédent, à (re)lire ici, je vous parlais du “Pourquoi réaliser un média kit pour votre business”. Prendre le temps de créer, votre propre média kit sur votre business servira à convaincre vos prospects de votre savoir-faire et du POURQUOI, vous devez travailler ensemble.

 

Posséder une carte visite

Vous devez posséder une carte de visite en rapport avec votre activité. Cette carte de visite servira à être distribué lors de vos rendez-vous ou networkings.

Autre solution aussi, c’est de laisser votre carte de visite chez des commerçants ou dans des salles d’attente (médecin, dentiste, institut de beauté, coiffeur, etc). Ne pensez pas que cette solution est vieux jeu, au contraire, elle rapporte encore pas mal de prospects.

Élargir son réseau avec les cercles d’affaires

Sortir à des événements, des réunions d’entrepreneurs permettent de faire du networking. Cela vous donnera l’occasion de parler de votre business et de vous faire connaître.

Oser intégrer un cercle d’affaires comme le réseau féminin Beabee ou le B19, vous permettra de nouer des liens et de trouver des mentors auprès desquelles vous pouvez continuer de vous former et avec lesquelles vous pourrez échanger sur vos galères, voir vos réussites!