dashblog logo
Sign up with your email address to be the first to know about new products, VIP offers, blog features & more.

Business Tips: Comment je gère Instagram pour mon business?

L

e réseau social “Instagram” arrive en 3e position dans le classement du TOP 10 des réseaux sociaux les plus utilisés. Ce réseau social regroupe plus de 800 millions d’utilisateurs actifs avec 2 millions d’annonceurs. Instagram reste un outil intéressant pour la visibilité online de votre business surtout si celui-ci se doit de raconter une histoire au travers de son image de marque. Je vous explique aujourd’hui comment je gère et travaille avec Instagram.

Cet article vous plait ? Épingle-le sur Pinterest 😉

 

Instagram et les instastories, c’est quoi ?

Instagram au départ c’est un profil privé ou public qui reprend 3 cases aux formats (1080px sur 1080px) et c’est ce qui donne place au “feed”. Lors de la création de ce réseau social, les utilisateurs employaient leurs profils Instagram comme un album de photos instantanées. C’était souvent des photos réalisées avec un simple smartphone. Dès qu’ils avaient la bonne photo (voyage/food/dessin/mood) ils modifiaient un peu l’effet de la photo grâce aux “filtres” proposés par le réseau social Instagram. Ces profils Instagram étaient suivis par la famille, les amis, les proches, connaissances, etc et c’est comme cela que les gens suivent et sont suivis par des “followers”.

Une des particularités aussi de ce réseau, ce sont les fameux “ # “ qui servent à générer du trafic sur la plateforme. C’est grâce aux “#” que les autres utilisateurs peuvent retrouver vos photos/images, car celles-ci du coup sont classées par thématique (ex: #Paris #Pancakes). Mais ça c’était avant qu’Instagram devienne l’outil chouchou de ses utilisateurs.

Sources photos : www.planoly.com

Instagram maintenant c’est surtout des profils professionnels entre les profils des marques- annonceurs, des influenceurs, des blogueurs, des youtubeurs, des entreprises, etc. Plus question de partager n’importe comment, n’importe quand et sans avoir une photo qui a été prise avec un appareil de qualité (smartphone ou pas) et donc en réalité, fini l’instantanéité de départ.

Ensuite, le réseau social Instagram a ajouté d’autres fonctionnalités (Instastories/chat instantané) calquées sur le modèle de Snapchat en ajoutant des “Instastories”, c’est-à-dire des petites vidéos avec ou sans filtre de 15 sec max qui durent 24H. Il est possible grâce à cette nouvelle fonctionnalité de prendre des photos, des vidéos et d’ajouter des textes, stickers, des GIF en tout genre pour rendre vos Instastories plus attrayantes.

Articles externes liés:

Sources photos : www.planoly.com

Comment je gère mon “propre” compte Instagram ?

Depuis juin 2015 avec la création du webzine, j’ai décidé de passer mon compte Instagram en version plus pro’ bien que de base, je ne racontais pas toute ma vie personnelle dessus non plus, mais disons que mon compte est devenu au fur et à mesure des années, un moodboard d’inspiration qu’un album de photos souvenirs.

Sources photos : www.planoly.com

Je recherche principalement mes idées et mes inspirations sur “Pinterest” qui un autre réseau social très visuel dans le même style qu’une banque d’image et beaucoup de mes images viennent de ce réseau social d’où le #Pinterest mentionné en dessous de mes posts.

Sources photos : www.planoly.com

Sinon mes autres photos sont des photos prises par mon smartphone ou un reflex. Il se peut aussi que je réalise des montages au préalable avec la plateforme Canva et du coup les images utilisées viennent de banques d’images libres de droit comme Unsplash, Kaboompics, etc. Pour ce dernier point, je programme alors la publication avec le montage réalisé avant sur Canva en utilisant le programme “Hootsuite”.

J’essaie de garder une part d’instantanéité dans mes publications et c’est pour cela que je publie au jour le jour. Je ne programme à pas l’avance (comme je peux le faire pour mes clients par exemple). Je considère mon compte Instagram comme un “Moodboard(exemple voir l’image ci-dessous) et mon compte Instagram doit respecter mes humeurs/envies de l’instant. Il se peut aussi que je ne publie pas pendant quelques jours si je n’en ai pas l’envie ou le temps par exemple.

Sources photos: www.planoly.com

Parlons “technique” maintenant

Dès que j’ai choisi la photo du jour: je la retouche légèrement avec les filtres proposés dans Instagram (oui je suis une très mauvaise “blogueuse” mais je n’utilise pas des applications externes comme VSCO etc pour retoucher toutes mes photos/images). Personnellement les “filtres” et l’outil de retouche proposés par Instagram me conviennent parfaitement. Ensuite, il faut passer à l’écriture de la petite légende avec des émojis ou pas, voir uniquement avec des émojis.

Puis arrive la partie plus “technique” avec le choix des bons “#”, ici aussi il faut respecter quelques règles:

 

  • Le hashtag doit être pertinent et cohérent avec le sujet photographié
  • Il vaut mieux varier les hashtags d’une photo à l’autre, afin de prouver à Instagram que tu ne fais pas un copié/collé d’une liste de hashtag préfaite ou encore que tu n’es pas un robot qui poste de manière automatique.
  • Il faut un bon nombre de hashtags, mais pas trop. Si tu mets une vingtaine de hashtags, Instagram te pénalisera. Il vaudra mieux 10 hashtags spécifiques que 20 hashtags généralistes. – Extraits de l’article externe : Comment fonctionne le nouvel algorithme d’Instagram ?

 

Concernant les “#”, il y’a deux écoles: ceux qui les notent directement sous la légende et ceux qui les notent en commentaire ou encore les 2 cas de figure. ⚠  Suite aux changements d’algorithme sur Instagram, les utilisateurs qui emploient la technique des “#” en commentaire vont être pénalisé pour les raisons suivantes:

  • Les hashtags qui ne sont pas mis directement dans la légende ne seront plus pris en compte. Aux oubliettes la technique de les mettre dans le premier commentaire pour un aspect esthétique de la légende. Tu peux par contre les mettre à la ligne histoire de conserver une légende clean et présentable. – Extrait de l’article externe : Comment fonctionne le nouvel algorithme d’Instagram ?

Pour ma part, je note toujours mes “#” sous la légende, car je trouve que ça évite d’avoir les “#” qui se perdent dans les commentaires de mes followers.

Enfin je fais attention aux horaires de publication, c’est-à-dire de préférence le matin avant 10h ou le soir après 18H30. Ces horaires respectent généralement le mode de vie des gens avec le “métro-boulot-dodo”.

J’accorde aussi une importance à l’homogénéité de mon “feed”, c’est-à-dire que j’essaie de rester dans les mêmes tons, coloris aux minimum 3 parts 3. Je prends aussi toujours le temps de répondre aux commentaires laissés par mes followers car c’est important d’entretenir son réseau.

Avec les comptes Instagram de tes clients, tu fais comment ?

Dans le cadre de mon boulot comme freelance, je peux être amené à gérer des comptes Instagram. Dans ce cas-ci,tout va dépendre du client mais surtout de la stratégie de communication digitale qui a été adoptée avant. Ce n’est donc plus vraiment possible de laisser place à cette notion d’instantanéité décrite ci-dessus, mais au contraire, il est nécessaire d’utiliser un calendrier éditorial (et de le suivre) alors je programme les publications au minimum avec 1 mois d’avance. J’utilise le programme “Hootsuite” qui me permet de planifier en avance mes posts et de tout faire via mon ordinateur.

Si vous souhaitez en savoir plus ou si vous souhaitez faire appel à mes services de social media freelance. Je vous laisse découvrir mes services et tarifs en cliquant-ici.

share
1

No Comments Yet.

What do you think?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.